Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

Otite : causes, symptômes et traitement

Partagez l'Article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

L’otite est une affection très fréquente chez l’enfant, surtout entre 6 et 24 mois. Elle évolue généralement sans complications, mais l’inflammation de l’oreille moyenne peut aussi être chronique. Nous vous en parlons dans cet article.

Qu’est-ce qu’une otite ?

L’otite est un processus infectieux-inflammatoire qui affecte le tissu conjonctif-épithélial tapissant l’oreille moyenne. Il en résulte un bombement de la membrane tympanique, ce qui est très caractéristique pour son diagnostic. Il y a presque toujours une atteinte tubaire et mastoïdienne, c’est-à-dire que les trompes d’Eustache et la mastoïde sont souvent concernées.

C’est généralement une cause très fréquente de maux d’oreille, mais c’est aussi une cause potentielle de perte d’audition. Les saisons froides comme l’automne et l’hiver sont les périodes où l’on enregistre le plus grand nombre de cas.

Il s’agit d’une pathologie très courante chez les enfants ; jusqu’à 60 % des enfants de moins d’un an en souffrent dans cette période, et presque tous au moins une fois avant l’âge de 5 ans. Plus l’otite est précoce, plus l’enfant risque de souffrir de symptômes similaires à l’avenir.

Causes

Les causes de l’otite peuvent être internes ou externes. Ce sont les principales raisons de cette infection de l’oreille :

Causes externes de l’otite

Âge : L’otite est une maladie très courante chez l’enfant et se classe au premier rang des urgences pédiatriques. Elle est plus fréquente entre l’âge de 6 et 24 mois. Cette période est influencée par

Aspiration : lors de l’aspiration, les parois latérales du rhinopharynx (partie du pharynx au niveau du nez) compriment les orifices de drainage de la trompe d’Eustache. Cela facilite le passage d’aliments liquides et savoureux dans le tube et rend l’infection possible. Il en va de même pour les vomissements répétés, les régurgitations (remontée de nourriture dans la bouche) et l’utilisation de la tétine. L’allaitement maternel, en revanche, semble réduire le risque.

La dentition : les mécanismes par lesquels l’apparition des dents favorise la présence d’une otite ne sont pas connus, mais la relation statistique est sans équivoque.

Facteurs climatiques et environnementaux : L’otite moyenne aiguë (OMA) est plus fréquente pendant les mois froids.

Piscines : l’otite externe est également fréquente en été en raison de l’humidité excessive dans le conduit auditif après un trempage prolongé dans les piscines ou dans la mer, d’où l’appellation d’otite du baigneur.

Causes internes de l’otite

La trompe d’Eustache : chez le jeune enfant, elle est proportionnellement plus courte, plus large et plus horizontale, et est située plus bas que chez l’adulte, ce qui facilite sa contamination.

Infections chroniques exacerbées, telles que :

  • Amygdalite ou adénoïdite.
  • Infection rhinosinusienne.
  • Mastoïdite séreuse.
  • Traumatisme du conduit auditif externe (dû à l’utilisation de tampons, au grattage, etc.).

Malformations : la fente palatine et le syndrome de Down sont associés à un plus grand nombre d’otites.

Symptômes

Les symptômes de l’otite se manifestent en différentes phases :

Phase séreuse

Elle commence par une sensation de bouchon d’oreille, d’autophonie (entendre soi-même) et d’hypoacousie (perte d’audition, mais pas de surdité) due au phénomène de vide produit dans la caisse de l’oreille moyenne. Une légère otalgie (douleur de l’oreille) peut être présente.

Parfois, l’enfant présente des symptômes de déséquilibre dus à l’enfoncement de la plaque d’étrier dans le labyrinthe, causé par une faible pression dans l’oreille moyenne.

Phase de budgétisation/suppression

Cette phase est caractérisée par une otalgie progressive qui devient intense, pulsatile et irradiante (se propage à une autre zone). L’enfant pleure intensément et agite ses mains sur ses oreilles, ou tourne la tête sur l’oreiller. Une perte auditive se produit également.

Des symptômes généraux apparaissent : fièvre, asthénie (fatigue) et anorexie (manque d’appétit), agitation et vomissements.

Chez les nourrissons, les symptômes locaux sont parfois rares, voire absents. On consulte en cas d’agitation, de vomissements, de fièvre ou de fièvre fébrile (on considère que la fièvre est égale ou supérieure à 38 degrés ; si elle est inférieure, on parle de fièvre fébrile).

Phase de perforation (externalisation)

Lorsque le tympan est perforé et que l’écoulement se fait par le tympan, les symptômes s’améliorent ou disparaissent. Si la douleur persiste dans une oreille atteinte d’otite, une fois le tympan perforé et l’écoulement extériorisé, il faut envisager une éventuelle complication.

Le signe le plus caractéristique est le suintement, qui est de consistance séropurulente et parfois aussi hémorragique.

Phase de régression (restitution)

Les symptômes et les signes régressent jusqu’à la normalisation complète.

En résumé, l’otite se manifeste par une douleur accompagnée d’un exsudat de l’oreille et accompagnée de symptômes généraux tels que malaise, fièvre et parfois vomissements.

Traitement

La base du traitement de l’otite repose sur deux types de directives : la thérapie pharmacologique et la thérapie chirurgicale.

Traitement de l’otite par thérapie pharmacologique

Anti-inflammatoires et analgésiques : les traitements les plus utilisés sont l’acide acétylsalicylique, le paracétamol et l’ibuprofène. Exceptionnellement, dans les otites moyennes aiguës récurrentes, les corticostéroïdes peuvent être utilisés à des doses appropriées, pendant des périodes très courtes, sans répéter le traitement.

Antibiotiques : amoxicilline + acide clavulanique, céfixime. Si le patient est allergique aux β-lactamines, le traitement le plus approprié est le triméthoprime, le sulfaméthoxazole ou l’azithromycine. Le traitement est recommandé pendant 10 jours, surtout chez les jeunes enfants.

Traitement de l’otite par thérapie chirurgicale

La paracentèse tympanique (technique qui consiste à retirer du liquide de l’intérieur de l’oreille) est réalisée à des fins thérapeutiques chez les patients présentant une otalgie sévère ou une fièvre persistante, qui présentent également à l’examen un renflement diffus et un érythème (rougeur) du tympan.

Les tubes de ventilation transtympaniques ne sont indiqués que dans les otites moyennes aiguës récurrentes lorsqu’elles sont dues à une surinfection d’une otite moyenne sécrétoire chronique (OSC), dont le traitement est la pose d’un tube de ventilation.

Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement pendant 14 jours

Nos autres articles

Implant cochléaire quel âge ?

Les indications suivantes sont des directives générales ; la pertinence d’une implantation dépend également de nombreux autres facteurs. Pour déterminer si vous ou un de

Comment fonctionnent les implants cochléaires ?

Si les appareils auditifs sont la solution la plus couramment utilisée pour les personnes souffrant de déficience auditive, certaines personnes sont mieux servies par les

Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Obtenez notre meilleur tarif pour vos appareils auditifs
Les prix les plus bas de Belgique garantie