Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
335, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

Maladie de Ménière : Quels sont les symptômes, les causes et traitement ?

Maladie de Ménière Quels sont les symptômes, les causes et traitement

Partagez l'Article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

La maladie de Ménière ou les vertiges de Ménière affectent l’oreille interne, en particulier le vestibule ou le labyrinthe membranaire. Elle touche un peu plus les femmes que les hommes et survient généralement entre 40 et 60 ans. C’est une maladie chronique d’origine inconnue. Comment reconnaître la maladie de Ménière et ses symptômes, et quels traitements envisagés pour la soigner ? 

Pourquoi ces crises de vertige surviennent-elles ?

La maladie de Ménière ou syndrome de Ménière se caractérise par des vertiges récurrents. Ce vertige est causé par trop d’endolymphe, qui est le liquide dans l’oreille interne. La pression dans l’oreille interne augmentera, empêchant la perception correcte du son et modifiant le signal d’équilibre.

Les patients atteints de la maladie de Ménière éprouvent alors des vertiges sévères qui durent plus de 24 heures. Ce vertige fait sentir au patient que tout bouge autour de lui, ce qui l’oblige souvent à s’allonger. Au cours d’un épisode de vertige, les patients peuvent ressentir des nausées, des vomissements, de la diarrhée ou de la transpiration. Après une crise, vous vous sentirez extrêmement fatigué et même intoxiqué.

Quels sont les symptômes de la maladie de Ménière ?

En plus des vertiges récurrents, la maladie de Ménière peut également provoquer d’autres symptômes, rendant parfois les personnes très faibles. Les acouphènes se manifestent par des sifflements ou des bourdonnements. Les acouphènes s’aggravent parfois avant ou pendant l’apparition du vertige. Ils peuvent être de courte durée ou de longue durée, et leur force varie d’une personne à l’autre.

La maladie de Ménière peut également entraîner une perte auditive progressive, en particulier dans les basses fréquences. Dans la plupart des cas, une seule oreille est touchée par la maladie de Ménière et la fréquence des crises varie d’une personne à l’autre. La période de rémission peut également aller de quelques mois à quelques années.

Consultez un docteur

Lorsque la maladie de Ménière est suspectée, c’est-à-dire après plusieurs épisodes de vertiges, le service d’oto-rhino-laryngologie procède à un bilan complet. Cette évaluation neurologique de l’oreille comprend :

• Audiogramme tonal

• Mesure d’impédance

• Certificats tournants

• Test de calories

Le diagnostic de la maladie de Ménière n’est pas toujours facile, surtout si l’apparition est rare et que les symptômes disparaissent avec le temps. Le service d’oto-rhino-laryngologie doit donc poser un diagnostic exclusif et écarter d’autres causes avant de confirmer l’existence de la maladie.

Traitement et prévention

Le traitement de la maladie de Ménière vise à réduire les crises et les symptômes associés. Pour cette raison, les médecins peuvent prescrire des médicaments oraux pour traiter les étourdissements, tels que des patchs d’acétylleucine ou de scopolamine. Un traitement intraveineux peut également être prescrit. En temps de crise, des médicaments antinauséeux (dompéridone, dimenhydrinate, etc.) peuvent apporter un soulagement. Il fournit également des médicaments pour les troubles anxieux, tels que le lorazépam ou le diazépam. Toutes ces thérapies ne peuvent pas guérir la maladie de Ménière, mais elles peuvent soulager la souffrance des patients à des moments critiques.

Des traitements améliorant la maladie peuvent également être utilisés pour prévenir la perte auditive, limiter la fréquence et l’intensité des crises et réduire la pression endolymphe. L’utilisation de diurétiques, de corticostéroïdes ou de bétahistine peut réduire la pression sur l’endolymphe du labyrinthe.

La rééducation vestibulaire peut également être effectuée par un kinésithérapeute. Il vise à rééduquer l’équilibre. Lorsque tous les traitements échouent et que la maladie est débilitante, une intervention chirurgicale peut être proposée. La chirurgie est réalisée sous anesthésie générale, et le but est de faire une incision derrière l’oreille pour ouvrir la zone où se trouve l’endolymphe. Cette ouverture facilite l’évacuation du liquide et limite la pression dans l’oreille interne. Pour améliorer votre audition, vous devrez peut-être envisager de porter un appareil auditif. Il aide également à soulager les acouphènes.

Aucun traitement préventif ne peut empêcher l’apparition de la maladie de Ménière. D’autre part, certains facteurs peuvent avoir un impact négatif sur l’évolution de la maladie. Par exemple, le stress et une mauvaise alimentation (sel, alcool, caféine).

Comment évolue la maladie ?

Habituellement, les personnes atteintes de la maladie de Ménière ont plusieurs épisodes par an. Dans les cas les plus graves, le patient peut être agressé plusieurs fois par semaine. Pendant la phase active de la maladie, des crises peuvent survenir de manière imprévisible dans les 5 à 20 ans. D’une manière générale, dans les premières années de la maladie, les crises sont plus fréquentes et plus sévères. Puis ils se raréfient et leur pouvoir diminue.

Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement pendant 14 jours

Nos autres articles

Écouter de la musique est-il dangereux

Écouter de la musique est-il dangereux ?

Si vous écoutez trop fort, écouter de la musique peut être dangereux. Une force excessive peut causer des blessures graves et durer longtemps. Les sifflements

Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
335, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi