Acouphènes : Les causes, symptômes et traitements pour l’arrêter

Entendez-vous des sonneries, des bourdonnements, des grondements ou des sifflements que personne d’autre ne peut entendre ? Vous n’êtes pas seul. Vous souffrez d’acouphènes, l’un des problèmes de santé les plus courants aux États-Unis, qui touche plus de 50 millions d’Américains. Bien qu’il n’existe pas de remède et que ce problème puisse être frustrant, il existe des moyens efficaces de gérer la situation.

Nous vous présentons ici ce que vous devez savoir sur les symptômes, les traitements et bien d’autres choses encore, ainsi que des liens vers des informations plus détaillées sur tous ces sujets. 

Quels sont les symptômes des acouphènes ? 

Le son des acouphènes varie d’une personne à l’autre. Selon le National Institute on Deafness and Other Communication Disorders (NIDCD), “les acouphènes sont généralement décrits comme un bourdonnement dans les oreilles, mais ils peuvent aussi ressembler à un grondement, un cliquetis, un sifflement ou un bourdonnement. Il peut être doux ou fort, aigu ou grave”. Le son peut être constant ou aller et venir. Les personnes souffrant d’acouphènes peuvent entendre le bruit dans une ou deux oreilles, ou avoir l’impression qu’il émane de l’intérieur de leur tête (Ai-je des acouphènes ? – 7 questions à se poser).

Pour mieux comprendre ce qu’une personne ressent, il existe des outils qui permettent “d’identifier et de quantifier les symptômes à l’aide de questionnaires spécifiques tels que le Tinnitus Handicap Inventory ou le Tinnitus Severity Index”, a déclaré Christine Pickup, AuD, à Mt. Harrison Audiology à Rupert, ID.

Stella Fulman, AuD, audiologiste chez Audiology Island à Staten Island, NY, a déclaré à HearingTracker que, pour déterminer si vous avez des acouphènes, posez-vous les questions suivantes : Les bruits pourraient-ils être des bruits extérieurs ? Est-ce que j’entends des bruits que personne d’autre n’entend ? Puis-je identifier un événement déclencheur, tel qu’un concert ou un traumatisme crânien ? Vos réponses peuvent ensuite aider un professionnel de la santé à diagnostiquer votre état.

Bouchons d'oreilles causes, symptômes et traitement


Quels sont les types d’acouphènes ?

 Les acouphènes et la perte d’audition se produisent souvent ensemble, mais toutes les personnes souffrant de perte d’audition ne ressentent pas d’acouphènes. Indépendamment de la cause, de la façon dont ils sont décrits ou du moment où ils apparaissent, il existe deux principaux types d’acouphènes : les acouphènes subjectifs et les acouphènes objectifs.

Comme l’explique Donna Pitts, AuD, professeur adjoint à l’université Loyola de Baltimore, MD, “les acouphènes subjectifs sont les plus courants, et on les appelle parfois acouphènes “fantômes””. Le mot “fantôme” fait référence au fait que seule la personne qui ressent le son peut l’entendre.

Ce n’est pas le cas des acouphènes objectifs, souvent appelés acouphènes pulsatiles ou parfois acouphènes vasculaires. Dans le cas de cette variante moins courante, il s’agit généralement d’un problème médical qui entraîne une modification du flux sanguin, en particulier dans la région de la tête et du cou. Les acouphènes objectifs peuvent être entendus par la personne concernée et par un professionnel de la santé au moyen d’un stéthoscope.

Quelles sont les causes des acouphènes ?

Les acouphènes ne sont pas une maladie ; il s’agit plutôt d’un symptôme généré au sein du système auditif, généralement causé par une affection sous-jacente (lisez notre article pour en savoir plus sur les causes). “Les acouphènes sont fortement associés à une perte d’audition et, dans la plupart des cas, nous pensons qu’ils sont dus à des lésions des cellules ciliées externes de la cochlée”, explique Eric Sandler, ScD, directeur des services audiologiques du Hearing Center de Manalapan, NJ.

La détérioration de ces cellules réceptrices entraîne une diminution de la stimulation auditive qui atteint le cerveau. En l’absence d’entrée auditive en provenance de l’oreille interne, le cerveau peut envoyer spontanément des signaux pour remplir l’espace vide. Ces signaux sont interprétés comme des sons, créant ainsi des acouphènes. Parmi les autres causes connues, citons les médicaments, le stress, les tensions musculaires et l’exposition au bruit.

Quelles sont les solutions à la surdité de perception

 

Quelles sont les conséquences des acouphènes non traités ?

Certaines personnes souffrant d’acouphènes déclarent avoir des problèmes émotionnels associés. Hadassah Kupfer, AuD, audiologiste à Brooklyn, NY, a déclaré à HearingTracker : “La peur associée à un son inconnu et incontrôlable dans l’oreille active le système limbique, qui déclenche une réponse émotionnelle – panique, détresse et parfois dépression.” Si les acouphènes ne sont pas gérés avec succès, ils peuvent également entraîner des sentiments de colère, de culpabilité, de désespoir et d’irritabilité. Ils peuvent affecter la capacité d’une personne à s’endormir et la rendre léthargique. Les acouphènes peuvent également peser sur les relations interpersonnelles, et avoir un impact sur le travail et la vie sociale (en savoir plus sur l’impact mental des acouphènes).

Comment traite-t-on les acouphènes ?

“La chose la plus importante que vous puissiez faire pour commencer à soulager et à gérer les acouphènes est de consulter un médecin, généralement un ORL ou un audiologiste”, a déclaré Melissa Wikoff, AuD, audiologiste chez Peachtree Hearing à Marietta, GA. Votre médecin peut chercher à déterminer la cause sous-jacente de vos acouphènes. Lorsque vous décrivez les sons de vos acouphènes, essayez de le faire de manière aussi détaillée que possible. Ces informations peuvent aider votre médecin à identifier la racine du problème et à choisir les méthodes de traitement appropriées pour gérer les symptômes.

Plutôt que de “traiter” les acouphènes, l’objectif est d’aider le patient à les gérer”, a déclaré M. Pickup. Il existe plusieurs stratégies qui peuvent aider à gérer les acouphènes. Il peut s’agir de corriger toute perte auditive à l’aide d’appareils auditifs, de limiter le stress, de suivre des séances de conseil pour changer la façon dont les patients perçoivent les acouphènes et d’utiliser des générateurs de sons (appelés “machines à bruit blanc”) pour masquer ou minimiser les sons.

Comment soigner et traiter les otites et comment les prévenir

 

Peut-on prévenir les acouphènes ?

Comme les acouphènes ont des causes diverses, il n’est pas toujours possible de les prévenir. Pickup recommande de prendre des mesures pour prévenir à la fois les acouphènes et la perte d’audition, comme éviter l’exposition à des bruits forts, avoir une alimentation saine et faire de l’exercice.

Des célébrités ont-elles des acouphènes ?

Les acouphènes ne font pas de discrimination ; ils peuvent toucher n’importe qui, à tout âge. “En fait, comme les acouphènes se développent souvent à cause de l’exposition à des bruits forts, les acteurs et les musiciens peuvent même être plus sujets aux acouphènes”, a déclaré Fulman. Parmi ceux qui ont parlé de leurs acouphènes, citons Eric Clapton, Whoopi Goldberg, Steve Martin, William Shatner et Barbra Streisand.

Comme ces célébrités nous le montrent, il est possible de mener une vie pleine et réussie malgré les défis que représente la vie avec des acouphènes.

Acouphènes :  Notre audicien vous dis tout
Acouphènes : Notre audicien vous dis tout

"Quelle sont les solutions qui fonctionne le mieux pour traiter votre ? Je vous dis tout dans cet article"

Par Alexandre, audicien de la Maison de l'Appareil Auditif

Traiter les acouphènes

Les acouphènes se manifestent généralement par une respiration sifflante ou un bruit dans les oreilles du patient. Ils provoquent le “son parasite” que les gens entendent, et ces bruits n’existent pas réellement. Habituellement liés aux personnes âgées, les acouphènes surviennent généralement chez les jeunes ayant subi un traumatisme sonore. Si les acouphènes sont souvent appréciés comme bénins pour ceux qui en sont peu touchés, alors ils vont bien affecter le moral du patient et s’avérer être un phénomène handicapant.Il touchera également les personnes qui souffrent d’hyperacousie au quotidien. Cependant, les acouphènes peuvent être traités pour réduire voire limiter l’inconfort du patient. Racontez et expliquez les phénomènes, les causes, les symptômes et les différents traitements des acouphènes.

Qu’est-ce que les acouphènes ?

Les acouphènes, également appelés «tinitus », sont un trouble de l’audition dont l’origine n’est pas externe au corps, provoquant une audition qui n’est pas audible pour les personnes environnantes. 

Par conséquent, seuls ceux qui souffrent d’acouphènes peuvent en ressentir l’effet. Ils sont parfois associés à une perte d’audition, mais ils peuvent aussi être causés par d’autres facteurs externes. Les acouphènes font que les oreilles (ou la tête) émettent des bruits qui ne proviennent pas du monde extérieur. 

Différents types d’acouphènes

Il existe deux principaux types d’acouphènes : les acouphènes subjectifs (les sons n’existent pas “physiquement”) et les acouphènes objectifs. La première est sans doute la plus fréquente : elle touche plus de 95 % des patients acouphènes. En revanche, les acouphènes objectifs associés à des sons réels sont très rares.

 Acouphènes subjectifs

L’acouphène subjectif est la perception d’un bruit ou d’un son dans l’oreille ou la tête que lui seul peut entendre. Ce type d’acouphène est principalement causé par des facteurs mentaux et peut être attribué à des réponses auditives et neurales ou à une perte auditive. Elle peut également être causée par d’autres maladies déclenchantes. Le sifflement perçu n’existe pas physiquement.

 Acouphènes objectifs

Les acouphènes objectifs donnent l’impression que le patient peut entendre un bruit réel. Ces bruits sont généralement causés par le corps de la personne qui en souffre, notamment par la circulation du sang (le patient entend alors des bruits de cœur) ou le système nerveux somatique. Pendant la consultation, tant le patient que le médecin peuvent entendre ces bruits.

Symptômes des acouphènes

Les symptômes des acouphènes varient d’un patient à l’autre. Et il y a de bonnes raisons : il s’agit avant tout d’une perception subjective de l’audition. En conséquence, les descriptions par les patients du bruit qu’ils entendent sont très différentes les unes des autres. Cependant, pour ces symptômes, des limites peuvent être tracées.

Par conséquent, les acouphènes se manifestent principalement sous forme de bruit, sous forme de bourdonnement, de crépitement, de bourdonnement, de sifflement dur ou de crépitement. Ces bruits peuvent être entendus en même temps dans une oreille (phénomène unilatéral) ou dans les deux oreilles (phénomène bilatéral). Ils peuvent être permanents, intermittents ou même temporaires.

De même, chez certains patients, selon leur description, le bruit semble provenir de l’intérieur ou de l’extérieur du corps.

De manière générale, les patients souffrant d’acouphènes décrivent la sensation de bruit sous trois formes différentes :

Une forme de tonalité, qui s’exprime comme la perception d’un bruit presque continu à une fréquence clairement définie, dont le volume et l’intensité fluctuent ;

Une forme de pulsation qui se traduit par un son circulaire et régulier, généralement lié au pouls et au rythme cardiaque du patient ;

Une forme de musique ou un son spécialisé qui permet au patient d’entendre des notes ou une mélodie.

Les cas graves d’acouphènes peuvent même se manifester par de véritables douleurs chroniques. Certains patients peuvent tout décrire, de la puissance d’un rasoir électrique au bruit d’une tondeuse à gazon fonctionnant à pleine vitesse. Les cas graves sont généralement accompagnés de surdité partielle, hypersensibilité aux bruits externes (hypoacousie), ou vice versa, insensibilité aux bruits externes (hypoacousie).

Causes des acouphènes

Les causes des acouphènes sont nombreuses. Ils peuvent être des symptômes de maladies (telles que l’otospongiose, la maladie de Paget ou la maladie de Ménière) ou ils peuvent être liés à la présence de tumeurs sur le nerf auditif. Par conséquent, les acouphènes peuvent être causés par une otite moyenne aiguë ou chronique ou par des défauts de l’oreille.

Cependant, la cause la plus fréquente des acouphènes est liée à des lésions de différentes tailles dans l’oreille interne. Par conséquent, les acouphènes sont un précurseur de la surdité, qui peut être liée à l’âge ou à un traumatisme sonore. Selon certaines hypothèses avancées par les experts, les acouphènes sont un “signal fantôme” envoyé par le cerveau en réponse à la destruction des cellules de l’oreille interne.

Ces connexions sur l’oreille interne et le tympan peuvent être le résultat de l’âge (presbyacousie, vieillissement des oreilles) ou d’une exposition excessive, prolongée et fréquente au bruit, notamment chez les jeunes ou les adultes. (Concerts, discothèques, environnement commercial bruyant).

Des facteurs liés à l’état de stress peuvent également conduire à l’apparition d’acouphènes : choc émotionnel, anxiété, fatigue générale, dépression, problèmes familiaux et même surmenage grave. D’autres scientifiques pensent que les fumeurs et les patients hypertendus sont plus susceptibles de développer des acouphènes.

De nombreuses autres causes possibles d’acouphènes comprennent :

Prise à long terme de certains médicaments (tels que les médicaments ototoxiques),

Choc ou blessure à la tête (comme un traumatisme crânien) ou aux oreilles (comme le pavillon de l’oreille),

Le cérumen ou d’autres corps étrangers bloquent le conduit auditif,

Spasme de l’étrier de l’oreille interne,

Dommages au nerf auditif,

Nez bouché ou mal de dents

Troubles de l’articulation temporo-mandibulaire,

Dégénérescence d’un certain composant de l’oreille externe, de l’oreille moyenne ou de l’oreille interne (conduit auditif, membrane tympanique, trompe d’Eustache, vestibule, cochlée, enclume, etc.)

 

L’impact des acouphènes sur la santé : évolution de la maladie et complications possibles

Aujourd’hui, en France, près de 10 millions de Français auraient des acouphènes. De plus, 10 % des personnes pensent que ces « bruits fantômes » sont une véritable agression, et les qualifient même d’insupportables. Si les conséquences des acouphènes varient d’une personne à l’autre, elles peuvent entraîner une invalidité et certaines complications peuvent survenir.

Le premier effet indésirable des acouphènes sur la santé des patients est une gêne auditive temporaire ou occasionnelle causée par les acouphènes. Bien que certaines personnes parviennent à ignorer leurs acouphènes, d’autres peuvent ressentir que cette gêne auditive est très présente.

Par conséquent, chez les personnes sensibles, les acouphènes peuvent provoquer des épisodes et des phases de stress et de colère. Les acouphènes peuvent perturber le cycle de sommeil du patient, provoquer l’endormissement et l’insomnie, l’anxiété et la somnolence diurne, et conduire à la dépression. Les acouphènes peuvent également causer des problèmes d’inattention.

Les acouphènes peuvent également avoir un impact social sur les patients. Par conséquent, les patients allergiques aux acouphènes et au bruit ont tendance à s’échapper des lieux sociaux, des grands lieux de discussion et des lieux où la musique est jouée. De ce fait, la personne a tendance à se replier pour éviter les espaces qui ont tendance à aggraver ses acouphènes.

Enfin, en raison de la correction auditive automatique et de l’influence de notre cerveau sur le sens de l’audition et le système auditif, les acouphènes peuvent augmenter la perte auditive d’une personne.

 

Comment prévenir et soulager les acouphènes ?

Si l’acouphène est un phénomène invalidant qui survient souvent après un traumatisme auditif/sonore ou avec l’âge, il est important de savoir qu’il peut être prévenu en adoptant certaines règles de vie et d’hygiène. Plus important encore, ils peuvent être soulagés en pratiquant certaines activités.

Afin de prévenir et de limiter l’apparition des acouphènes, il est essentiel de protéger vos oreilles des bruits forts, répétitifs, réguliers ou intenses. Pour cette raison, il est important de porter des protections auditives dans certaines situations, notamment lorsque l’on travaille avec des instruments de musique bruyants (perceuses à main, tronçonneuses) ou dans des environnements bruyants (usines, chantiers, concerts, discothèques). Ces protections auditives se présentent sous la forme de cache-oreilles, de bouchons d’oreilles ou de bouchons d’oreilles.

 

Si vous êtes sujet aux acouphènes, il peut être utile d’éviter certains aliments et boissons. En effet, les substances existantes telles que l’alcool, le café, le thé ou la nicotine peuvent exacerber la perception de « bruit parasite ». Une alimentation saine et équilibrée peut prévenir et soulager les acouphènes. De même, il est également important de maintenir une hygiène personnelle saine, ce qui empêchera le cérumen de s’accumuler dans le conduit auditif.

L’activité physique ou les activités de relaxation peuvent également aider à prévenir les acouphènes. La stimulation physique stimulera notre oreille interne, et l’oreille interne ne fera que devenir plus forte. De même, si vous souffrez déjà d’acouphènes, vous pouvez soulager le stress causé par les acouphènes grâce à des cours de relaxation (écouter de la musique légère ou pratiquer le yoga).

 

Comment traiter les acouphènes ?

Bien qu’il n’existe pas de traitement unique pour les acouphènes, il est impossible de les faire disparaître ou de les guérir complètement, mais il existe des traitements pratiques pour soulager cet inconfort. Par conséquent, il est tout à fait possible d’améliorer le quotidien des patients souffrant d’acouphènes grâce à une prise en charge et un traitement adapté. En fonction du diagnostic et de l’état du patient, le service d’oto-rhino-laryngologie peut l’orienter dans différents types de traitement.

 

Réalisez une évaluation auditive complète

De manière générale, si les acouphènes persistent plus de 24 heures, il est recommandé de prendre rendez-vous avec un spécialiste. De cette façon, les caractéristiques et les causes des acouphènes sont analysées et différentes thérapies et méthodes de traitement peuvent être envisagées.

A la maison de l’appareil auditif, la gestion des acouphènes respecte strictement les accords et les conseils professionnels :

Nous analysons les caractéristiques des acouphènes des patients (âge, origine, évolution, antécédents médicaux et psychologiques, intensité, taille, fréquence des crises, degré d’inconfort, etc.),

Nous effectuons les acouphènes (une mesure objective de l’intensité et de la fréquence) après avoir réalisé un audiogramme (évaluant s’il y a une perte auditive),

Si une évaluation complète de l’audition est nécessaire, nous recommanderons un service d’oto-rhino-laryngologie au patient,

Si l’oto-rhino-laryngologiste conseille des appareils auditifs, nous lui prêtons un mois gratuit pour correction auditive et/ou TRT.

Un bilan auditif complet est réalisé par un médecin spécialiste en oto-rhino-laryngologie. Dans ce cas, les professionnels cherchent à déterminer l’origine des acouphènes et à déterminer le traitement le plus adapté au patient. A cet effet, le médecin lui a posé des questions et lui a demandé de remplir un questionnaire pour évaluer son point de vue sur les acouphènes. Réaliser de multiples examens : audiogramme, audiométrie, mesure de la pression tympanique, et si nécessaire, émission acoustique auriculaire ou IRM (pour éliminer d’éventuelles tumeurs du conduit auditif).

 

Traitement médical

Si les acouphènes sont causés par une maladie sous-jacente établie, le médecin traitera la maladie si possible. De même, si les acouphènes sont causés par du cérumen bouché ou une réaction à la prise de médicaments, le service d’otolaryngologie peut supprimer ou ajuster le traitement.

Les médicaments peuvent soulager les acouphènes grâce à des médicaments ou à l’oto-rhino-laryngologie :

Corticostéroïdes topiques pour traiter l’apparition soudaine d’acouphènes aigus,

Des anxiolytiques pour aider les patients à tolérer les acouphènes,

Si le patient est vraiment déprimé, prenez des antidépresseurs.

Néanmoins, il faut dire qu’il n’existe pas de médicament prouvé efficace pour lutter contre les acouphènes causés par une déficience auditive ou une perte auditive.

 

Thérapie complémentaire

Les patients peuvent suivre diverses thérapies complémentaires pour traiter les acouphènes. Ils aident à soulager et à réduire le stress des patients souffrant d’acouphènes.

Parmi eux, nous avons trouvé :

Thérapie cognitivo-comportementale (TCC), psychothérapie, relaxation, méditation, Tai Chi, hypnose ;

Ostéopathie, physiothérapie, physiothérapie et acupuncture;

EMDR (« Eye-Movement Desensitization and Reprocessing » traduit en français par « Eye-Movement Desensitization and Reprocessing »);

Psychanalyse.

Le traitement via un appareil auditif et un audiologue :

Une fois la source infectieuse ou pathologique des acouphènes écartée, vous pouvez consulter un audioprothésiste spécialisé dans les acouphènes.

 

 

Testez un appareil auditif gratuitement pendant minimum 14 jours.