Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

Une étude identifie une partie du cerveau responsable de la surdité tonale

Partagez l'Article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Une étude identifie une partie du cerveau responsable de la surdité tonale

Montréal, le 29 septembre 2006 – Une nouvelle étude a découvert que le cerveau des personnes souffrant de surdité auditive manque en fait de matière blanche. L'étude publiée dans le présent numéro de Cerveau a été menée par une équipe de chercheurs de l'Université de Montréal, de l'Institut neurologique de Montréal et de la faculté de médecine de l'Université de Newcastle.

La surdité sonore (ou amusie congénitale) est un handicap permanent qui empêche des individus fonctionnant normalement de développer des compétences musicales de base. L'étude a examiné les corrélats neuraux structurels de la surdité tonale. Les données d'imagerie par résonance magnétique d'un groupe de personnes sourdes ont été comparées aux images de personnes ayant des capacités musicales normales pour découvrir quelle zone du cerveau était responsable de cette condition et quelle anomalie anatomique possible pourrait être en corrélation avec ce « trouble de la musique ».

« Les résultats étaient cohérents d'un échantillon à l'autre en mettant en évidence une réduction de la concentration de matière blanche dans le gyrus frontal inférieur droit d'individus musiciens », a expliqué la Dre Isabelle Peretz de l'Université de Montréal. "Les données indiquent que l'intégrité des voies de la substance blanche dans les zones cérébrales frontales droites est la clé de l'acquisition d'une compétence musicale normale."

« Nous avons utilisé une technologie appelée morphométrie à base de voxel (VBM), qui est une procédure informatisée et automatisée qui permet de rechercher dans tout le cerveau des différences structurelles en termes de concentration des tissus cérébraux », a expliqué le Dr Krista L. Hyde du Institut neurologique de Montréal de l'Université McGill et le Département de psychologie de l'Université de Montréal. "Les individus qui ont participé à l'étude ont été considérés comme sourds sur la base de deux critères principaux : la difficulté à reconnaître des airs familiers sans l'aide des paroles et l'incapacité de détecter quand ils chantent faux."

La présente étude constitue la première enquête sur les corrélats neuronaux structurels de la surdité tonale. Les résultats ont des implications pour la compréhension de l'acquisition normale des capacités musicales et pour le diagnostic et la remédiation de ce trouble spécifique à la musique.

L'étude a été financée par des fonds du Fonds de recherche en santé du Québec et du Centre de recherche interdisciplinaire en musique, médias et technologie à Krista L. Hyde, par des fonds des Instituts de recherche en santé du Canada à Isabelle Peretz, et par des fonds du Wellcome Trust. (Royaume-Uni) à Timothy D. Griffiths.

Cette recherche découle également du Laboratoire international de recherche sur le cerveau, la musique et le son, ou BRAMS, qui est une collaboration entre l'Université de Montréal, l'Institut neurologique de Montréal et l'Université McGill. Il s'agit d'un centre de recherche et de formation interuniversitaire qui a fait de Montréal le centre mondial d'étude du cerveau musical. Co-dirigé par Dr Isabelle Peretz et Dr Robert Zatorre de l'INM, le Laboratoire rassemble des chercheurs qui partagent un intérêt commun à comprendre les substrats cérébraux de la cognition auditive et, en particulier, le traitement de la musique par l'homme.

Une liste complète des auteurs de l'étude et leurs affiliations :
Krista L. Hyde(1,2), Robert J. Zatorre(2),Timothy D. Griffiths(4),Jason P. Lerch(3) et Isabelle Peretz(1)

  1. Département de psychologie, Université de Montréal, Montréal, Québec
  2. Unité de neurosciences cognitives, Institut neurologique de Montréal, Université McGill, Montréal, Québec,
  3. Hôpital de Toronto pour enfants malades, Toronto, Ontario, Canada et
  4. École de médecine de l'Université de Newcastle, Newcastle Upon Tyne, Royaume-Uni

À propos de l'Université de Montréal

Fondée en 1878, l'Université de Montréal compte aujourd'hui 13 facultés et constitue avec ses deux écoles affiliées, HEC Montréal et l'École Polytechnique, le plus grand pôle d'enseignement supérieur et de recherche au Québec, le deuxième au Canada et l'un des grands pôles en Amérique du Nord. Il rassemble 2 400 professeurs et chercheurs, accueille plus de 55 000 étudiants, propose quelque 650 programmes à tous les niveaux académiques et délivre environ 3 000 diplômes de maîtrise et de doctorat chaque année.

À propos de l'Institut neurologique de Montréal

L'Institut neurologique de Montréal est un institut de recherche et d'enseignement de l'Université McGill, dédié à l'étude du système nerveux et des maladies neurologiques. Fondé en 1934 par le célèbre Dr Wilder Penfield, l'INM est l'un des plus grands instituts du genre au monde. Les chercheurs de l'INM sont des chefs de file mondiaux dans les neurosciences cellulaires et moléculaires, l'imagerie cérébrale, les neurosciences cognitives et l'étude et le traitement de l'épilepsie, de la sclérose en plaques et des troubles neuromusculaires. L'INM, avec son partenaire clinique, l'Hôpital neurologique de Montréal (HNM), qui fait partie du Centre universitaire de santé McGill, continue d'intégrer la recherche, les soins aux patients et la formation, et est reconnu comme l'un des principaux centres de neurosciences au monde.

Tiré de www.umontreal.ca/medias/english/press_releases/2006-2007/20060929_tonedeafness.html

Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement
Les dernières actualités
Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Obtenez notre meilleur tarif pour vos appareils auditifs
Les prix les plus bas de Belgique garantie