Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
335, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

Préoccupations concernant les résultats de l’USPSTF liés au dépistage auditif des nouveau-nés

Partagez l'Article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Préoccupations concernant les résultats de l'USPSTF liés au dépistage auditif des nouveau-nés

MCLEAN, Virginie– L'American Academy of Audiology, l'organisation professionnelle représentant plus de 7 000 cliniciens audiologistes, éducateurs et chercheurs, a soulevé plusieurs préoccupations liées à l'étude de l'US Preventative Service Task Force (USPSTF) sur les programmes de dépistage auditif des nouveau-nés ( www.ahrq .gov/clinic/3rduspstf/newhearrr.htm ) et l'article correspondant publié aujourd'hui dans le Journal of the American Medical Association. Bien que le communiqué de presse et l'article de journal soulèvent des questions importantes concernant l'identification et le traitement de la perte auditive chez les nourrissons, certaines des recommandations peuvent être déroutantes ou mal interprétées par les consommateurs, si elles sont prises hors de leur contexte.

La principale recommandation de l'USPSTF est qu'il est nécessaire de publier des recherches supplémentaires pour déterminer l'efficacité du dépistage auditif universel des nouveau-nés chez les nourrissons et les nouveau-nés. L'USPSTF est un groupe d'experts indépendants du secteur privé en médecine de prévention et de soins primaires qui est parvenu à sa conclusion sur la base d'un rapport du Evidence-based Practice Center de l'Oregon Health and Science University, qui est soutenu par l'Agency for Healthcare Research et Qualité (AHRQ).

L'examen de l'USPSTF a examiné deux questions clés : 1) l'efficacité et le succès des programmes de dépistage auditif universels existants, et 2) les preuves que les enfants dont la perte auditive est détectée et traitée plus tôt ont de meilleurs résultats en matière de parole et de langage. L'USPSTF a rapporté de bonnes preuves que le dépistage universel conduit à une identification et un traitement plus précoces des nourrissons malentendants. Cela dit, selon l'USPSTF, l'examen de la littérature publiée à ce jour n'est pas concluant si cette identification plus précoce et le traitement ultérieur conduisent à des améliorations à long terme des compétences de parole et de langage.

Le président de l'USPSTF, Alfred O. Berg, MD, est cité dans le communiqué de presse d'aujourd'hui comme déclarant : "Les programmes universels de dépistage auditif des nouveau-nés dans plus de 30 États offrent une excellente occasion de collecter des données supplémentaires qui peuvent nous aider à déterminer l'impact du dépistage sur résultats cliniques importants. Ce qui est nécessaire, c'est une recherche prospective et un financement supplémentaires pour les appareils auditifs afin que tous les nourrissons identifiés avec une perte auditive neurosensorielle puissent être équipés d'appareils auditifs et/ou d'implants cochléaires avec un minimum de délais.

Un autre problème soulevé par l'USPSTF était l'inquiétude suscitée par les résultats élevés de « faux positifs » de nombreux programmes de dépistage auditif des nouveau-nés avec « … jusqu'à 7 % des nourrissons diagnostiqués comme ayant une PHL permanente peuvent éventuellement s'avérer avoir une audition normale ». Cette déclaration est trompeuse, dans la mesure où les nourrissons ne sont pas « diagnostiqués » avec une perte auditive permanente jusqu'à ce que l'audiologiste procède à une évaluation audiologique complète à la suite de l'échec du dépistage initial. De plus, une revue de la littérature récente révèle des taux de référence beaucoup plus faibles pour les programmes qui utilisent des audiologistes et des protocoles de test de pointe (par exemple Vohr et al, Journal of Pediatrics. 139(2):238-44, 2001; Gorga et al, Journal of the American Academy of Audiology.12(2):101-12, 2001). Ces études et d'autres suggèrent que tous les nourrissons peuvent être dépistés pour une perte auditive de manière rentable.

Président de l'Académie américaine d'audiologie David A. Fabry, Ph.D. a déclaré : « Bien que nous soyons d'accord avec les déclarations de l'USPSTF concernant la nécessité de poursuivre les recherches, nous pensons également qu'il est important de s'appuyer sur les progrès réalisés pour garantir que tous les bébés nés avec une perte auditive sont équipés d'appareils auditifs le plus tôt possible pour minimiser la parole et retards de langage.'

L'American Academy of Audiology continue de soutenir le Joint Committee on Infant Hearing (JCIH) dans ses recommandations de dépistage auditif des nouveau-nés et d'intervention précoce en cas de perte auditive. L'énoncé de position JCIH pour l'an 2000 peut être consulté à l' adresse : www.audiology.org/professional/positions/jcih-early.pdf

L'American Academy of Audiology, la plus grande organisation professionnelle d'audiologistes au monde, se consacre à fournir des services de soins auditifs de qualité par le biais du développement professionnel, de l'éducation, de la recherche et d'une sensibilisation accrue du public aux troubles auditifs. Pour en savoir plus sur la profession de l'audiologie et sur la façon dont les audiologistes aident les 28 millions d'Américains qui souffrent de perte auditive, veuillez visiter le site Web de l'Académie à l' adresse www.audiology.org

Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement
Les dernières actualités
Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
335, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Obtenez notre meilleur tarif pour vos appareils auditifs
Les prix les plus bas de Belgique garantie