Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

Perte auditive et outils dentaires à grande vitesse

Partagez l'Article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Perte auditive et outils dentaires à grande vitesse

Une étude d'été à l'Oregon Health & Science University explore les habitudes de protection auditive et auditive des professionnels dentaires pour documenter la prévalence de la perte auditive

Portland, Oregon — Après 36 ans dans un cabinet dentaire privé, Fred Kreutzer, DMD, a commencé à avoir du mal à entendre. Cela fait cinq ans qu'il a pris sa retraite de son cabinet et Kreutzer porte maintenant des appareils auditifs dans les deux oreilles. Bien qu'il ait des antécédents familiaux de perte auditive, il pense que les outils à haute vitesse avec lesquels il a travaillé huit heures par jour pendant tant d'années peuvent avoir joué un rôle dans ses troubles auditifs. "Je pense que si vous écoutez un bruit aigu pendant un certain temps, cela finira par vous arriver", a déclaré Kreutzer, professeur adjoint en dentisterie opératoire à l'OHSU School of Dentistry ( www.ohsu.edu/sod) . "Mais dans mon cas, avec des antécédents familiaux de perte auditive, cela peut aussi être héréditaire."

La question de savoir si les outils dentaires à grande vitesse contribuent à la perte auditive à long terme fait l'objet d'une étude actuellement en cours à la Clinique des acouphènes de l'OHSU et à l'École de médecine dentaire. Selon Robert Folmer, Ph.D., l'un des chefs de file de l'étude, les recherches publiées sont mitigées quant à savoir si les outils dentaires à grande vitesse contribuent à la perte auditive induite par le bruit au fil du temps.
« Au fil des ans, nous avons vu des dentistes de la clinique des acouphènes de l'OHSU convaincus qu'une exposition à long terme au son des pièces à main à grande vitesse contribuait à leur perte auditive à haute fréquence et à leurs acouphènes », a déclaré Folmer. "Ces anecdotes, combinées à la recherche divisée sur les pièces à main à grande vitesse jouant un rôle dans la perte auditive, ont motivé notre étude. Nous espérons que l'étude est un bon premier pas vers des preuves scientifiques derrière les anecdotes que nous avons entendues." Fulmer est professeur agrégé d'oto-rhino-laryngologie/chirurgie de la tête et du cou, Faculté de médecine, et chef des services cliniques à la Clinique des acouphènes OHSU, Oregon Hearing Research Center.

Les acouphènes, ou bourdonnements d'oreilles, peuvent être constants ou intermittents et peuvent inclure des bourdonnements, des sifflements ou des grésillement. De nombreuses personnes souffrent d'acouphènes momentanés, une tonalité aiguë qui dure jusqu'à 30 secondes. Les acouphènes aigus, cependant, peuvent durer des jours ou des semaines et sont le plus souvent causés par l'exposition à des bruits forts tels que la musique d'un concert de rock, des outils électriques ou des coups de feu. La sonnerie suivante indique des dommages aux minuscules structures ressemblant à des cheveux dans l'oreille interne et si l'exposition au bruit fort continue, une perte auditive permanente est probable.

La plupart des pièces à main à grande vitesse actuelles, telles que les forets à grande vitesse et les détartreurs utilisés par les professionnels dentaires, mesurent entre 90 et 100 décibels, explique Folmer. C'est l'équivalent d'une tondeuse à gazon à essence ou d'autres outils électriques, qui sont suffisamment bruyants pour causer une perte auditive au fil du temps. Et les pièces à main sont devenues "plus silencieuses" au fil des ans avec l'avènement des technologies modernes. Cependant, très peu de professionnels dentaires ou d'étudiants interrogés pour l'étude jusqu'à présent, portent des bouchons d'oreille pour se protéger de ce bruit.

Aucune des 54 écoles dentaires à l'échelle nationale n'est connue pour exiger que les étudiants en médecine dentaire portent des protections auditives lors du traitement des patients.

École de médecine dentaire Dean Jack Clinton, DMD, a salué l'étude de Folmer. "Toute recherche qui peut nous aider à garder les étudiants en bonne santé et en sécurité est une priorité absolue", a déclaré Clinton. « Nous espérons que le fait que l'étude soit en cours continuera de contribuer à sensibiliser les écoles dentaires à la perte auditive possible causée par les instruments dentaires à haute vitesse afin que les professionnels dentaires puissent prendre de bonnes décisions tout au long de leur carrière. »

Folmer mène ses recherches cet été avec April Kaelin, une étudiante du lycée Clackamas, une étudiante qu'il encadre dans le cadre du programme d'apprentissage en sciences et en ingénierie (ASE) de la Portland State University. Folmer et April étudient la perte auditive induite par le bruit en effectuant des tests auditifs avec un audiomètre portable, en examinant les conduits auditifs avec un otoscope et en demandant aux participants de répondre à des questions sur l'exposition au bruit professionnelle et récréative. Ils ont également mesuré les niveaux sonores de différentes pièces à main lorsqu'elles sont utilisées sur des patients.

"Nous voulons comparer les tests auditifs des dentistes, des assistants dentaires et des hygiénistes dentaires à ceux des étudiants en médecine dentaire et des personnes d'âge comparable dans d'autres professions", a déclaré Folmer. « Nous voulons également examiner s'il existe une corrélation entre les seuils auditifs et la durée pendant laquelle les professionnels dentaires sont exposés à des appareils bruyants au travail. Et si les professionnels dentaires présentent des signes de perte auditive induite par le bruit, cela peut-il être corrélé avec des exposition au bruit ? Notre hypothèse est que si les professionnels dentaires utilisent des appareils de protection auditive, ils présenteront moins de pertes auditives induites par le bruit que les professionnels dentaires qui ne protègent pas leurs oreilles.

Charles (Mark) Malloy, DMD, MS, professeur adjoint de prosthodontie à l'OHSU School of Dentistry, a porté des protections auditives pendant la majeure partie de ses 21 années de dentisterie dans l'armée. "La perte auditive due aux pièces à main à grande vitesse est une suggestion en dentisterie depuis aussi longtemps que je me souvienne", a déclaré Malloy. "Mon père était dentiste, alors j'ai grandi avec des dentistes et il y en avait beaucoup qui ne pouvaient pas entendre. Il me semble raisonnable que des pièces à main à grande vitesse puissent contribuer à une perte auditive à long terme." Malloy a déclaré qu'il avait cessé de porter des protections auditives il y a dix ans lorsqu'il avait rejoint l'École de médecine dentaire et qu'il avait commencé à ne voir des patients qu'un jour par semaine, mais l'étude l'incite à envisager à nouveau d'utiliser des protections auditives. « Les oreilles sont plutôt jolies ! » dit Malloy avec un petit rire.

Rita Patterson, DMD, professeure adjointe de prosthodontie qui présente les pièces à main aux étudiants de première année, est également intéressée par l'étude. « Nous disons aux étudiants qu'ils peuvent porter des bouchons d'oreille, qui sont fournis aux étudiants en tant que partie standard de leur équipement dentaire. Il y a des moments pendant le cours que j'enseigne que nous avons 75 pièces à main à grande vitesse fonctionnant en même temps [là sont 75 étudiants en médecine dentaire] pendant plus de deux heures d'affilée. De nombreux instructeurs, dont moi-même, se demandent si nous avons eu une perte auditive due à l'exposition.

Jusqu'à présent, environ 40 professionnels et étudiants de l'École de médecine dentaire ont subi un test auditif et davantage de données sont nécessaires avant de pouvoir tirer des conclusions.

Dans le cadre du programme ASE, April présentera ses recherches le 19 août lors d'un symposium PSU.

Extrait de www.eurekalert.org/pub_releases/2006-08/ohs-hla081406.php

Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement
Les dernières actualités
Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Obtenez notre meilleur tarif pour vos appareils auditifs
Les prix les plus bas de Belgique garantie