Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

Mise à jour sur les relations gouvernementales et les politiques publiques

Partagez l'Article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Mise à jour sur les relations gouvernementales et les politiques publiques

Publié à l'origine sur la liste de diffusion des titres de l'American Speech-Language-Hearing Association le 5/10/05

Mai 2005 La mise à jour du GRPP de l'ASHA est préparée en tant qu'avantage pour les membres de l'ASHA et est conçue pour être un bref résumé des activités de la division Relations gouvernementales et politiques publiques (GRPP) de l'ASHA au cours du mois dernier. La diffusion de cette mise à jour aux autres membres, des bulletins d'association et des listes de diffusion électronique est encouragée. Les informations contenues dans cette publication peuvent être réimprimées sans autorisation, bien que l'attribution à l'ASHA soit demandée. Pour plus d'informations sur la mise à jour,
veuillez contacter Michelle Mannebach au 800-498-2071, ext. 4446, ou [email protected] .

Pour plus d'informations sur les activités de plaidoyer de l'ASHA non couvertes dans cette mise à jour, veuillez contacter : James Potter, directeur des relations gouvernementales et des politiques publiques, à [email protected] ; Lemmietta McNeilly, liaison de l'équipe de facilitation avec le cluster GRPP, à [email protected] ; ou Catherine Gottfred, vice-présidente de l'ASHA pour les politiques gouvernementales et sociales, à [email protected] .

ALERTES D'ACTION

Période de travail du district du Congrès à venir – Le moment idéal pour rendre visite aux législateurs à la maison

Du 30 mai au 3 juin, les membres du Congrès seront à la maison pour leur période de travail de district du Memorial Day. C'est le moment idéal pour vous de rencontrer vos législateurs dans leurs bureaux locaux. Il y a de fortes chances que les législateurs soient plus détendus et auront plus de temps pour vous rencontrer, vous et vos collègues. Pour obtenir des conseils sur les visites dans les districts locaux, rendez-vous sur http://www.asha.org/about/legislation-advocacy/grassroots/local_visit_10steps.htm .

Votre aide est nécessaire pour obtenir un soutien supplémentaire pour les questions législatives prioritaires de l'ASHA. Vous pouvez trouver des dossiers thématiques pour chacun d'entre eux à l' adresse http://www.asha.org/about/legislation-advocacy/briefsagenda/ . Pour connaître les emplacements et les coordonnées des bureaux locaux de votre représentant et de vos sénateurs, rendez-vous sur la page Take Action de l'ASHA à l' adresse http://takeaction.asha.org . Cliquez sur l'onglet "Elus" et saisissez votre code postal. Faites défiler la page vers le bas pour voir vos membres du Congrès et les législateurs des États. Cliquez sur un lien et une page contenant des informations sur le bureau de district s'affichera. Pour plus d'informations, veuillez contacter Linda S. Lucas, directrice de Grassroots Advocacy, à [email protected] ou par téléphone au 202-624-8198.

FÉDÉRAL

ASHA Spring Capitol Hill connaît un énorme succès en ajoutant de nombreux co-sponsors de Bill

Plus de 150 membres du Conseil législatif, du Conseil exécutif et du Comité d'action politique sont descendus à Capitol Hill le vendredi 1er avril. Les membres ont fait pression avec succès sur la législation prioritaire de l'ASHA, notamment : Accès direct aux audiologistes ; Le pardon des prêts étudiants pour les orthophonistes ; crédit d'impôt pour appareils auditifs ; et l'abrogation des chapeaux de thérapie de réadaptation ambulatoire de Medicare. Les représentants de l'ASHA ont exhorté leurs membres du Congrès à coparrainer et à soutenir les projets de loi pertinents.

Depuis nos visites le 1er avril, un total de 49 coparrainants ont été ajoutés aux projets de loi de la Chambre et du Sénat (HR 916 et S. 438, respectivement) pour abroger les plafonds de thérapie ambulatoire de Medicare. Sept représentants ont été ajoutés en tant que coparrains de HR 670, le projet de loi sur le pardon des prêts étudiants. Dix cosponsors ont été ajoutés pour HR 414, le crédit d'impôt pour appareils auditifs et dix autres ont été ajoutés en tant que partisans de HR 415, Accès direct aux audiologistes. Un nouveau sénateur a été ajouté à la liste des coparrainants pour S. 657, la législation de facturation directe SLP Medicare. Pour une liste de tous les coparrainants actuels, veuillez vous rendre sur Thomas, le site Web législatif de la Bibliothèque du Congrès à l' adresse http://thomas.loc.gov . En haut de la page, choisissez « entrez le numéro de facture » ​​et saisissez le numéro de facture approprié. Cliquez sur « Récapitulatif et statut de la facture » ​​et vous verrez une option pour afficher les coparrainants actuels pour chaque facture. Vous avez également la possibilité de trier par date, afin que vous puissiez voir qui sont les plus récents supporters.

Merci à tous ceux qui ont participé à cet événement important. Votre implication a fait de grands progrès pour faire avancer les problèmes prioritaires de l'ASHA. Pour plus d'informations, veuillez contacter Linda S. Lucas, directrice de Grassroots Advocacy, à [email protected] ou par téléphone au 202-624-8198.

Le Sénat américain reconnaît le mois de mai comme le mois de l'audition et de la parole, ressources disponibles

Le Sénat des États-Unis a récemment adopté la résolution 121 du Sénat soutenant le mois de mai 2005 comme « Mois national pour une meilleure audition et parole » et félicitant les États qui ont mis en place des dépistages auditifs de routine pour chaque nouveau-né avant de quitter l'hôpital. L'ASHA tient à remercier le sénateur Norm Coleman (R-MN) pour avoir proposé la résolution, ainsi que les sénateurs Jim Bunning (R-KY), Joe Lieberman (D-CT), Dick Durbin (D-IL) et Olympia Snowe (R -ME) qui a coparrainé la mesure.

Depuis 1927, l'ASHA célèbre le mois de mai en tant que Mois de l'audition et de la parole (BHSM) en reconnaissance des plus de 49 millions d'Américains de tous âges qui souffrent de troubles de la communication. Cette célébration annuelle offre des occasions de sensibiliser aux troubles de la communication et de promouvoir un traitement qui peut améliorer la qualité de vie fondamentale de ceux qui ont des problèmes d'élocution, de compréhension ou d'audition. Les troubles de la communication comprennent une perte auditive, des acouphènes (bourdonnements d'oreilles), des difficultés à avaler ou à équilibrer, un bégaiement, un retard de langage ou des problèmes de voix.

ASHA a rassemblé des ressources amusantes qui vous aideront à sensibiliser le public aux troubles de la communication, y compris des économiseurs d'écran téléchargeables gratuitement, des bannières colorables et des marque-pages, ainsi que des bracelets COMMUNICATE FOR LIFE (dont les bénéfices iront à la Fondation ASH) et d'autres guides promotionnels et produits sur le site Web de l'ASHA à l' adresse http://www.asha.org/BHSM-05.htm . Pour plus d'informations ou des questions, veuillez contacter [email protected] .

La commission sénatoriale approuve le projet de loi de financement de campagne

Le 27 avril, le comité sénatorial des règles et de l'administration a approuvé l'article 271, la 527 Reform Act de 2005. Le projet de loi vise à exiger des groupes de défense opérant sous le code 527 de l'Internal Revenue Service, qui comprend les Swift Boats Vets et POWs for Truth et le Media Fund, pour s'inscrire en tant qu'organisations politiques. En tant qu'organisation politique, ces groupes seraient limités dans leurs activités de collecte de fonds. Actuellement, 527 sont réglementés par l'Internal Revenue Service.

L'article 271 augmenterait également le montant que les comités d'action politique (CAP) peuvent recevoir, contribuer et indexer sur l'inflation. Actuellement, les PAC peuvent recevoir des cotisations jusqu'à 5 000 $ par année civile; donner 5 000 $ par élection aux candidats et 15 000 $ par élection aux partis politiques. Le projet de loi augmenterait ces montants à 7 500 $, 7 500 $ et 25 000 $ respectivement. Le projet de loi devrait être soumis au Sénat le mois prochain. Pour plus d'informations, veuillez contacter Stefanie Reeves, directrice du plaidoyer politique de l'ASHA, à [email protected] ou par téléphone au 202-624-5961.

ÉTATS

Le Nouveau-Mexique exige un doctorat en audiologie, Indiana Bill en attente de signature

Le 6 avril, le gouverneur Bill Richardson a signé la législation du Nouveau-Mexique (HB 308) qui exige un doctorat, ou l'équivalent, pour l'autorisation d'exercer en audiologie, à compter du 1er janvier 2007. Puis, le 29 avril, le dernier jour de leur session ordinaire de 2005, le La législature de l'Indiana a adopté un projet de loi (SB 591) qui modifie plusieurs sections de sa loi sur le permis d'exercice et inclut l'exigence d'un doctorat en audiologie à compter du 1er janvier 2007.

Au Nouveau-Mexique, la nature des diplômes de doctorat acceptables n'est pas spécifiée dans la loi, mais peut être clarifiée ultérieurement par la réglementation du conseil d'administration des licences. Les candidats doivent également satisfaire aux exigences actuelles en matière d'études, de stage et d'emploi d'une association d'orthophonie ou d'audition reconnue à l'échelle nationale et réussir un examen national. Les candidats titulaires d'une maîtrise ou d'un diplôme équivalent en audiologie ou en troubles de la communication décernés avant le 1er janvier 2007 continueront d'être admissibles au permis d'exercice tant qu'ils satisfont aux exigences académiques pour la certification par une association d'orthophonie ou d'audition reconnue à l'échelle nationale. et détenir un certificat de compétence clinique en audiologie d'une association reconnue à l'échelle nationale. La législation du Nouveau-Mexique rétablit également les exigences en matière de permis d'exercice pour le personnel de soutien en orthophonie qui doivent expirer le 1er juillet 2005.

Si le projet de loi de l'Indiana est signé par le gouverneur Mitch Daniels, les nouveaux candidats 2007 à une licence d'audiologie doivent posséder un doctorat d'un programme d'enseignement accrédité reconnu par le conseil, une certification nationale en audiologie approuvée par le conseil et des exigences d'expérience académique et clinique pour être déterminé par les règles du conseil. Jusqu'à l'année civile 2006, les nouveaux candidats au permis d'exercice peuvent avoir une maîtrise en audiologie d'un programme d'enseignement agréé reconnu par le conseil plutôt qu'un doctorat. D'autres changements dans le permis d'exercice de l'Indiana pour les audiologistes et les orthophonistes sont décrits ci-dessous.

Le Nouveau-Mexique rejoint l'Oklahoma en tant que deuxième État à exiger un doctorat en audiologie pour obtenir un permis d'exercice. Des projets de loi visant à augmenter les exigences en matière de formation des audiologistes sont toujours en vigueur dans trois autres États : l'Alabama, la Floride et l'Oregon. Pour plus d'informations, veuillez contacter Susan Pilch, directrice du plaidoyer législatif et réglementaire de l'ASHA, à [email protected] ou par téléphone au 800-498-2071, ext. 4284.

Indiana Bill étend le permis aux écoles, étend la portée, ajoute des catégories de personnel de soutien et reconnaît les CCC

En plus d'exiger un doctorat en audiologie, l'Indiana SB 591 (voir ci-dessus), s'il était signé par le gouverneur, apporterait d'autres changements spectaculaires aux exigences du permis d'exercice de l'État. Actuellement exemptés de la loi sur le permis d'exercice, les orthophonistes et audiologistes scolaires seraient désormais tenus d'obtenir un permis du bureau des professions de la santé. Jusqu'au 1er juillet 2007, les personnes qui détiennent une licence d'enseignement en « orthophonie et thérapie auditive », qui ont une maîtrise en orthophonie ou dans une discipline connexe et qui ont travaillé pendant au moins neuf mois au cours des cinq dernières années se voir délivrer une licence. Il en sera de même pour les titulaires d'une licence d'enseignement à vie en orthophonie qui ont occupé un emploi pendant au moins neuf mois au cours des cinq dernières années ou qui ont suivi au moins 36 heures de formation continue approuvée de 2002 à 2006. Après le 1er juillet 2007, les candidats devront satisfaire à toutes les exigences pour la licence du bureau des professions de la santé.

Le projet de loi élargirait également le champ d'exercice des audiologistes et des orthophonistes. La fonction vestibulaire est incluse dans le champ d'application de l'audiologiste, mais le test de cette fonction nécessite la référence d'un médecin. La déglutition, la modification élective des comportements de communication et la communication augmentée ou alternative seraient incluses dans la portée de l'orthophoniste. Un orthophoniste peut effectuer une endoscopie s'il est autorisé et supervisé par un médecin.

Les catégories pour le personnel de soutien en orthophonie passeraient d'une (aide) à trois (aide, associé, assistant). Le projet de loi précise le diplôme universitaire (lycée, diplôme d'associé, baccalauréat, respectivement) pour chaque niveau, identifie les qualifications spécifiques du superviseur et oblige l'orthophoniste superviseur à inscrire tout le personnel de soutien auprès du conseil. D'autres détails seront définis lors de l'élaboration des règles du conseil des licences.

Le projet de loi reconnaît également qu'un orthophoniste agréé ou un audiologiste qui travaille dans un milieu éducatif et qui détient le certificat de compétence clinique pendant au moins trois années consécutives est considéré comme ayant l'équivalent de la certification nationale des enseignants offerte par le Conseil national pour Normes d'enseignement professionnel (NBPTS). L'individu doit également avoir au moins la même expérience professionnelle en milieu scolaire que celle requise pour la certification NBPTS, qui est actuellement de trois ans. Ensuite, l'individu a droit aux mêmes avantages qu'un maître enseignant de la NBPTS. Pour plus d'informations, veuillez contacter Charlie Diggs, directeur de l'État et de la défense des consommateurs de l'ASHA, à [email protected] ou par téléphone au 800-498-2071, ext. 4151.

L'Arkansas rend obligatoire la couverture d'un régime de soins de santé pour les services d'orthophonie et d'audition

Les régimes d'assurance-maladie de l'Arkansas doivent désormais inclure "une couverture pour les soins et le traitement nécessaires de la perte ou de la déficience de la parole ou de l'audition, sous réserve des mêmes limites de durée, limites en dollars, franchises et facteurs de coassurance que les autres services couverts …"

Cette exigence est entrée en vigueur le 11 avril, lorsque le gouverneur Mike Huckabee a signé le SB 998, et s'applique à tous les assureurs accident et maladie, hôpital ou société de services médicaux, ou organisation de maintien de la santé traitant des assurances accident et maladie ou fournissant une couverture maladie dans l'État. La couverture doit inclure tous les troubles de la communication dans le champ d'exercice de l'État pour les orthophonistes ou les audiologistes. Les appareils ou appareils auditifs sont spécifiquement exclus des exigences de couverture. Pour plus d'informations, veuillez contacter Charlie Diggs, directeur de l'État et de la défense des consommateurs de l'ASHA, à [email protected] ou par téléphone au 800-498-2071, ext. 4151.

Le projet de loi EHDI de l'Alaska va de l'avant

Le 21 avril, l'Alaska House a adopté un projet de loi (HB 109) qui chargerait son ministère de la Santé et des Services sociaux de développer un programme de dépistage, de suivi et d'intervention de l'audition pour les nourrissons et les nouveau-nés de l'État. Sous réserve de la disponibilité des fonds alloués, l'objectif est le dépistage auditif de 100 % des nouveau-nés et des nourrissons d'ici le 1er janvier 2008.

Le Ministère serait autorisé à établir des protocoles appropriés pour le programme, y compris les qualifications professionnelles pour effectuer le dépistage, avec un rapport annuel à la législature sur le succès du programme. Depuis le 1er janvier 2006, les régimes d'assurance-maladie émis dans l'État doivent couvrir à la fois le dépistage auditif des nourrissons et l'évaluation diagnostique de confirmation.

Le projet de loi de l'Alaska a bénéficié de l'expérience des 38 États, plus le District de Columbia, qui ont déjà des lois sur la détection et l'intervention précoces de l'audition (EHDI). Pour afficher les résumés de chaque loi d'État et un lien vers les lois elles-mêmes, visitez le site Web de l'ASHA à l' adresse http://www.asha.org/about/legislation-advocacy/state/issues/overview.htm . Reconnaissant que seulement environ la moitié des nourrissons qui échouent au dépistage auditif initial et reçoivent une évaluation de suivi, le projet de loi de l'Alaska exige la déclaration des résultats du dépistage initial par un médecin ou un hôpital ainsi que la déclaration de l'évaluation de confirmation audiologique. Les détails des rapports seront établis par règlement.

Avant d'entrer en vigueur, ce projet de loi doit encore passer le Sénat de l'Alaska et être signé par le gouverneur. Pour plus d'informations, veuillez contacter Charlie Diggs, directeur de l'État et de la défense des consommateurs de l'ASHA, à [email protected] ou par téléphone au 800-498-2071, ext. 4151.

Discours, langage, actions auditives dans d'autres États

Les législatures des États mettant fin à la session de cette année ou approchant de la fin laissent derrière elles de nouvelles lois ayant un impact sur les audiologistes et les orthophonistes. Parmi ces états figurent :

Kansas – exonère désormais la réparation des appareils auditifs de la taxe de vente de l'État (HB 2040, promulguée le 04/04/2005).

Maryland – lorsqu'une prothèse auditive est retournée pendant la période d'essai de 30 jours, permet aux distributeurs de retenir les frais pour les tests de diagnostic s'ils sont facturés séparément et de ne pas soumettre ces frais au montant maximum (20 % du prix d'achat) qui peut être retenu ( SB 576, éligible au bureau du gouverneur le 09/04/05 mais nécessite encore la signature).

Maryland – a modifié son programme de bourses de formation des enseignants pour les zones de pénurie critique afin d'inclure l'orthophonie et l'audiologie ; les étudiants en licence et en master de niveau supérieur sont éligibles à partir du 1er octobre 2005 retenu (HB 1235, éligible pour le bureau du gouverneur le 09/04/05 mais nécessite encore la signature).

Montana – a révisé sa loi sur le permis d'exercice pour permettre au conseil d'octroi de licences de déterminer les champs d'exercice spécifiques de l'audiologie et de l'orthophonie et de déterminer les « exigences académiques, de stage supervisé et d'emploi après la classe » pour le permis d'exercice tant qu'elles sont égal ou supérieur à la norme généralement acceptée comme norme nationale (SB 451, signé par le gouverneur 15/04/2005).

Pour plus d'informations, veuillez contacter Susan Pilch, directrice du plaidoyer législatif et réglementaire de l'ASHA, à [email protected] ou par téléphone au 800-498-2071, ext. 4284.

ÉCOLES

Simon nommé au poste de secrétaire adjoint de l'ED

Le 15 avril, le président Bush a nommé Raymond Simon au poste de secrétaire adjoint américain à l'Éducation. Depuis décembre 2003, Simon est secrétaire adjoint à l'enseignement primaire et secondaire. À ce titre, il est conseiller principal du secrétaire sur toutes les questions liées à l'enseignement primaire et secondaire. S'il était confirmé, comme prévu par le Sénat américain, M. Simon remplacerait Eugene W. Hickok, qui avait été secrétaire adjoint du département pendant environ un an et demi avant sa démission en décembre dernier.

Avant de rejoindre le ministère américain de l'Éducation (ED), Simon était directeur du ministère de l'Éducation de l'Arkansas. Il a également été surintendant adjoint des finances et surintendant des écoles publiques Conway en Arkansas. Il a commencé sa carrière en tant que professeur de mathématiques au lycée à North Little Rock, Arkansas. Simon a obtenu sa licence et sa maîtrise à l'Université de Central Arkansas et un diplôme de spécialiste en éducation à l'Université de l'Arkansas. Pour plus d'informations, veuillez visiter le site Web d'ED à l' adresse http://www.ed.gov/news/pressreleases/2005/04/04152005a.html , ou contactez Catherine D. Clarke, directrice de l'éducation et de la réglementation d'ASHA, par courrier électronique à l'adresse cclarke @asha.org ou par téléphone au 800-498-2071, ext. 4159.

ED annonce la liste des premiers candidats à la première subvention de lecture

Le département américain de l'Éducation (ED) a annoncé la liste des candidats complets invités pour le concours de subventions Early Reading First de l'exercice 2005. La liste est disponible sur le site Web d'ED à l' adresse http://www.ed.gov/programs/earlyreading/applicant.html#invitees . Tous les pré-candidats recevront une notification écrite, y compris leurs notes et commentaires d'examinateurs.

ED a utilisé un système en deux phases pour sélectionner les récipiendaires du concours de subventions Early Reading First, qui comprenait une pré-application et une demande complète. Tous les candidats ont soumis une pré-candidature qui abordait brièvement certains concepts clés. Les candidats invités à soumettre des candidatures complètes répondront à des critères de sélection plus spécifiques.

Les fonds affectés au concours de l'exercice 2005 s'élèvent à 104 160 000 $ pour soutenir les efforts locaux visant à améliorer les compétences linguistiques, cognitives et de lecture précoce des enfants d'âge préscolaire, en particulier ceux issus de familles à faible revenu, grâce à des stratégies, du matériel et un développement professionnel fondés sur dans la recherche scientifique en lecture. Il s'agit d'une augmentation par rapport au montant approprié de 94,4 millions de dollars pour l'exercice 2004.

Le programme Early Reading First est une initiative de subvention compétitive qui améliorera la préparation à la lecture pour les enfants d'âge préscolaire dans les zones à forte pauvreté et où il y a un grand nombre d'élèves qui ne lisent pas au niveau scolaire. Pour plus d'informations, y compris les demandes de subvention, visitez le site Web d'ED à l' adresse http://www.ed.gov/programs/earlyreading/applicant.html ou contactez Catherine D. Clarke, directrice de l'éducation et de la réglementation d'ASHA, par courrier électronique à l'adresse cclarke @asha.org ou par téléphone au 800-498-2071, ext. 4159.

OSERS développe des documents de référence sur IDEA 2004

L'Office of Special Education and Rehabilitative Services (OSERS) du département américain de l'Éducation a élaboré une série de documents succincts qui couvrent une variété de sujets d'intérêt élevé issus de la nouvelle loi de 2004 sur l'amélioration de l'éducation des personnes handicapées (IDEA '04). Les documents rassemblent le langage statutaire lié à ces sujets pour aider les mandants à se préparer à mettre en œuvre les nouvelles exigences IDEA.

Ces documents sont disponibles en allant au Centre d'information IDEA sur le site Web de l'ASHA à l' adresse http://www.asha.org/about/legislation-advocacy/federal/idea/ et en faisant défiler jusqu'à « Autres ressources ». Pour plus d'informations, veuillez contacter Catherine D. Clarke, directrice de l'éducation et du plaidoyer réglementaire de l'ASHA, par courrier électronique à [email protected] ou par téléphone au 800-498-2071, ext. 4159.

Réimprimé avec la permission de l'American Speech-Language-Hearing Association

Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement
Les dernières actualités
Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Obtenez notre meilleur tarif pour vos appareils auditifs
Les prix les plus bas de Belgique garantie