Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

L’exposition de la mère aux solvants organiques pendant la grossesse est associée à des effets subtils sur le fonctionnement cognitif, le langage et le comportement de l’enfant

Partagez l'Article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

L'exposition de la mère aux solvants organiques pendant la grossesse est associée à des effets subtils sur le fonctionnement cognitif, le langage et le comportement de l'enfant

Chicago – Les enfants de mères exposées à des solvants organiques pendant leur grossesse ont obtenu des scores inférieurs à certains tests de langage, de comportement et de fonctionnement cognitif, selon un article paru dans le numéro d'octobre de The Archives of Pediatrics & Adolescent Medicine, l'un des JAMA/Archives revues.

Selon l'article, les solvants organiques sont parmi les sources les plus courantes d'exposition aux produits chimiques sur le lieu de travail signalées par les femmes enceintes. Les solvants organiques sont utilisés dans le nettoyage à sec, la fabrication, les travaux impliquant des peintures et des adhésifs plastiques, les salons de manucure et les laboratoires médicaux, et dans de nombreuses autres industries. Les solvants organiques sont toxiques et peuvent endommager le système nerveux central. Il existe également des rapports de femmes qui ont abusé de solvants organiques pendant la grossesse ("renifleurs") accouchant de nourrissons présentant un retard de développement ou des malformations congénitales, indique l'article.

Dionne Laslo-Baker, M.Sc., du Hospital for Sick Children et de l'Université de Toronto, en Ontario, et ses collègues ont comparé les habiletés cognitives, langagières et motrices et les réalisations comportementales de 32 enfants (tranche d'âge, 3 à 9 ans) dont les mères ont été professionnellement exposées à des solvants organiques pendant la grossesse à un groupe témoin apparié d'enfants dont les mères n'ont pas été exposées à des solvants pendant la grossesse.

Les mères du groupe exposé ont déclaré avoir été exposées à 78 solvants organiques entre une et 40 heures par semaine et entre huit et 40 semaines de leur grossesse. Les mères exposées ont déclaré avoir utilisé un équipement de protection pour limiter l'exposition aux solvants organiques. Les enfants des deux groupes ne différaient pas en termes de poids à la naissance, d'âge gestationnel ou d'âge au moment d'atteindre certains jalons comportementaux, et aucun n'avait de malformations majeures ou de déficits neurologiques.

Les chercheurs ont découvert qu'« après avoir contrôlé les facteurs de confusion potentiels en raison du QI maternel et de l'éducation maternelle, les enfants exposés in utero à des solvants organiques ont obtenu des scores inférieurs aux sous-tests de fonctionnement intellectuel, langagier, moteur et neurocomportemental », écrivent les chercheurs.

"Les résultats de cette étude suggèrent certains effets néfastes sur le fœtus de l'exposition professionnelle aux solvants organiques pendant la grossesse, tels que mesurés par des mesures de coordination neurocognitive, comportementale et motrice", écrivent les auteurs. « Les enfants exposés ont obtenu des résultats inférieurs à ceux des enfants témoins dans les sous-tests qui mesurent la mémoire auditive à court terme, les informations verbales générales et l'attention. De plus, les enfants exposés à des solvants organiques in utero ont montré une capacité réduite à se rappeler des phrases, même lorsque leur les scores étaient dans la fourchette normale."

"La réduction de l'exposition pendant la grossesse est méritée jusqu'à ce qu'une évaluation des risques plus affinée soit possible. D'autres études portant sur l'exposition à des solvants spécifiques, la dose et le moment gestationnel de l'exposition sont nécessaires", concluent les chercheurs.

(Arch Pediatr Adolesc Med. 2004;158:956-961. Disponible après l'embargo sur archpediatrics.com )

Note de l'éditeur : Cette étude a été financée par une subvention de Physician Services Inc., Toronto. Le Dr Laslo-Baker a reçu une bourse de recherche doctorale des Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), Ottawa, Ontario. Le Dr Kozer a reçu une bourse du Research Training Centre, The Hospital for Sick Children. Le Dr Koren est un scientifique principal des IRSC et titulaire de la Chaire de recherche sur l'amélioration de la pharmacothérapie pendant la grossesse et l'allaitement et de la chaire Ivey en toxicologie moléculaire, Université de Western Ontario, London, Ontario.

Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement
Les dernières actualités
Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Obtenez notre meilleur tarif pour vos appareils auditifs
Les prix les plus bas de Belgique garantie