Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

La présence de variations génétiques semble accélérer l’apparition de la maladie d’Alzheimer

Partagez l'Article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

La présence de variations génétiques semble accélérer l'apparition de la maladie d'Alzheimer

CHICAGO – L'allèle APOE epsilon 4 (variation d'un certain gène lié à la maladie d'Alzheimer) semble être un puissant facteur de risque de développer la maladie d'Alzheimer (MA) et peut accélérer l'apparition de la MA chez certaines personnes, mais pas toutes , selon un article paru dans le numéro de mai de The Archives of General Psychiatry, l'une des revues JAMA/Archives.

Selon les informations générales de l'article, l'incidence de la MA augmente avec l'âge, mais on sait peu de choses sur l'incidence cumulée de la MA sur une très longue durée de vie (100 ans) ou sa relation avec l'allèle APOE epsilon 4, une variation génétique qui a été identifié comme un facteur de risque génétique important pour la MA. La prévalence de la MA peut atteindre 45 pour cent ou plus après 85 ans, indique l'article.

La population du comté de Cache, dans l'Utah, a fait l'objet d'études approfondies sur l'occurrence de la MA. La population est l'une des plus anciennes aux États-Unis et comprend 719 personnes de plus de 85 ans et 249 personnes de 90 ans et plus. De plus, 97% de la population a fait un don d'ADN pour l'analyse de l'allèle APOE.

Ara S. Khatchatourian, Ph.D., de Khatchatourian and Associates, Inc., Potomac, Maryland, et ses collègues ont estimé la survenue de la MA en fonction de l'âge et le nombre d'allèles APOE epsilon 4 chez 3 308 participants âgés dans le Étude du comté de Cache.

Les chercheurs ont entré leurs données dans un modèle qui estimait que l'incidence de la MA sur 100 ans était de 72 %, ce qui implique que 28 % des individus ne développeraient pas la MA au-delà d'une espérance de vie raisonnable. Les chercheurs ont confirmé que l'apparition de la MA était accélérée chez les individus avec un et surtout avec deux allèles APOE epsilon 4.

"Ces analyses appuient notre observation précédente selon laquelle le génotype APOE influence principalement quand, et non si, les individus développeront la MA", écrivent les chercheurs.

"Nos résultats ne contestent pas l'importance de l'APOE en tant que facteur de risque de la MA. Ils suggèrent cependant un rôle différent de celui de l'APOE qui est parfois discuté. Par ses effets sur le moment de l'expression de la maladie, le gène semble influencer l'âge -risque spécifique d'apparition de la MA", écrivent les auteurs. Ils écrivent que la présence d'un, et surtout de deux allèles APOE epsilon 4 "se traduit par un risque fortement accru de MA selon l'âge, en particulier au début de la vieillesse".

(Arch Gen Psychiatry. 2004;61:518-524. Disponible après l'embargo sur archgenpsychiatry.com )

Note de l'éditeur : Cette étude a été financée par une subvention des National Institutes of Health, Bethesda, Maryland (Dr Breitner) et une subvention de l'Institut national de la santé mentale (Dr Zandi).

Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement
Les dernières actualités
Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Obtenez notre meilleur tarif pour vos appareils auditifs
Les prix les plus bas de Belgique garantie