Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
335, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

La FCC agit pour promouvoir l’accessibilité des téléphones numériques sans fil aux personnes malentendantes

Partagez l'Article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

La FCC agit pour promouvoir l'accessibilité des téléphones numériques sans fil aux personnes malentendantes

Washington, DC – Aujourd'hui, la FCC a adopté un rapport et une ordonnance exigeant que les fabricants et les fournisseurs de services sans fil rendent les téléphones sans fil numériques accessibles aux plus de 6 millions de personnes malentendantes qui utilisent des appareils auditifs.

Plus précisément, la Commission a modifié l'exemption pour les téléphones sans fil en vertu de la Hearing Aid Compatibility Act de 1988 (HAC Act) pour exiger que les téléphones numériques sans fil puissent être utilisés efficacement avec des appareils auditifs. La FCC a constaté que la modification de l'exemption étendrait les avantages des télécommunications sans fil aux personnes malentendantes, augmentant ainsi la valeur du réseau sans fil pour tous les Américains.

Les actions de la Commission répondent à l'objectif du Congrès d'assurer l'accès aux services de télécommunications pour les personnes malentendantes et sont essentielles à la lumière du nombre croissant d'appels sans fil vers les services d'urgence et de la tendance croissante des opérateurs de téléphonie mobile à délaisser les services analogiques au profit de davantage de des services numériques efficaces et riches en fonctionnalités.

Afin de rendre les téléphones sans fil numériques accessibles aux personnes qui utilisent des appareils auditifs, le Conseil a constaté que les fabricants de téléphones sans fil numériques et les fournisseurs de services devraient être tenus de prendre des mesures pour réduire la quantité d'interférences émises par les téléphones sans fil numériques et pour fournir la capacité interne de couplage de la bobine téléphonique.

Fond
Les aides auditives fonctionnent dans l'un des deux modes suivants : couplage acoustique ou couplage par bobine téléphonique. Les aides auditives fonctionnant en mode de couplage acoustique reçoivent et amplifient tous les sons entourant l'utilisateur, à la fois les sons souhaités, tels que le signal audio d'un téléphone, ainsi que les bruits ambiants indésirables. Les aides auditives fonctionnant en mode de couplage à bobine téléphonique évitent les bruits ambiants indésirables en éteignant le microphone et en ne recevant que les champs magnétiques générés par les téléphones compatibles avec la bobine téléphonique. Aux États-Unis, environ 25 à 30 % des appareils auditifs contiennent des bobines téléphoniques, qui sont généralement utilisées par des personnes souffrant d'une perte auditive profonde.

Environ six millions d'Américains utilisent des appareils auditifs pour améliorer leur audition. Bien que les téléphones sans fil analogiques ne causent généralement pas de problèmes d'interférence pour les utilisateurs d'appareils auditifs, les téléphones sans fil numériques peuvent provoquer des interférences avec les appareils auditifs et les implants cochléaires en raison de l'énergie électromagnétique émise par l'antenne, le rétroéclairage ou d'autres composants du téléphone. Cette interférence peut être suffisamment importante pour empêcher les personnes portant des appareils auditifs d'utiliser des téléphones sans fil.

La loi HAC et l'article 68.4 des règles de la Commission exigent que la plupart des téléphones soient compatibles avec les appareils auditifs. Cependant, la loi et les règles exemptent certaines catégories de téléphones des exigences de compatibilité avec les appareils auditifs, y compris les téléphones sans fil.

Pour s'assurer que la loi HAC suivait le rythme de l'évolution des télécommunications, le Congrès a demandé à la Commission d'évaluer périodiquement si l'exemption pour les téléphones sans fil devrait être révoquée ou limitée. Plus précisément, la loi exige que la FCC « révoquer ou limiter » les exemptions si la Commission détermine que des exigences spécifiques ont été respectées.

Dans le rapport et l'ordonnance adoptés, la Commission a constaté que les exigences légales pour modifier l'exemption ont été respectées. La modification de l'exemption pour les téléphones sans fil servira l'intérêt public en facilitant l'accès des personnes malentendantes aux services de télécommunications numériques sans fil, y compris la possibilité de contacter les agences de sécurité publique en cas d'urgence.

Détails du rapport et de l'ordonnance adoptés
La Commission a pris les mesures suivantes dans le rapport et l'ordonnance adoptés :

– adopté certains niveaux de performance définis dans une norme technique établie par l'American National Standards Institute (ANSI) comme norme technique applicable pour la compatibilité des téléphones numériques sans fil avec les appareils auditifs ;
– les combinés conformes requis pour fournir à la fois des interférences radiofréquences (RF) réduites ("U3" tel que défini dans la norme ANSI) et une capacité de couplage de bobine téléphonique ("U3T" tel que défini dans la norme ANSI);
– a exigé des fabricants de téléphones sans fil numériques qu'ils mettent à la disposition des opérateurs dans un délai de deux ans au moins deux combinés compatibles HAC avec des émissions RF réduites pour chaque interface radio qu'ils produisent ; et a exigé que chaque opérateur fournissant des services sans fil numériques, à l'exception des opérateurs de téléphonie mobile à l'échelle nationale (Tier I), mette à la disposition des consommateurs dans un délai de deux ans au moins deux combinés compatibles HAC avec des émissions RF réduites pour chaque interface aérienne qu'il offre ;
– les opérateurs sans fil à l'échelle nationale (Tier I) doivent offrir dans les deux ans deux combinés compatibles HAC avec des émissions RF réduites pour chaque interface radio qu'ils utilisent, ou pour s'assurer qu'un quart de ses modèles de combinés sont conformes HAC avec des émissions RF réduites dans deux ans, selon l'option qui donne le plus grand nombre de combinés ;
– a exigé des fabricants de téléphones sans fil numériques qu'ils mettent à la disposition des opérateurs dans un délai de trois ans au moins deux combinés compatibles HAC avec couplage à bobine téléphonique pour chaque interface radio qu'ils produisent ; et a exigé de chaque opérateur fournissant des services sans fil numériques qu'il mette à la disposition des consommateurs dans un délai de trois ans au moins deux combinés compatibles HAC avec couplage de bobine téléphonique pour chaque interface hertzienne qu'il offre ;
– créé une exception de minimis exemptant les opérateurs et fabricants de téléphones sans fil numériques qui proposent deux modèles de combinés au total ou moins d'offrir des combinés compatibles HAC, et autorisant les opérateurs et fabricants de téléphones sans fil numériques qui proposent trois modèles de combinés à n'offrir qu'un seul modèle de combiné conforme HAC ;
– encouragé les fabricants de téléphones sans fil numériques et les fournisseurs de services à proposer au moins un appareil conforme qui soit un modèle moins cher et un appareil doté de fonctionnalités haut de gamme ;
– exigeait que la moitié de tous les modèles de téléphones sans fil numériques offerts par un fabricant ou un opérateur soient conformes aux exigences d'émissions RF réduites d'ici le 18 février 2008, date d'expiration des exigences de la FCC selon lesquelles les opérateurs sans fil offrent un service analogique ;
– a exigé des opérateurs sans fil et des fabricants de combinés sans fil numériques qu'ils fassent rapport semestriellement (tous les six mois) sur les efforts déployés en vue de la conformité au cours des trois premières années, puis annuellement par la suite jusqu'à la cinquième année de mise en œuvre ;
– obliger les fabricants à étiqueter les emballages contenant des combinés conformes et à rendre les informations disponibles dans l'emballage ou le manuel du produit, et obliger les fournisseurs de services à mettre à la disposition des consommateurs les notes de performance des téléphones conformes ;
– s'est engagé à rédiger un rapport des services de la FCC sur l'état d'avancement de la mise en œuvre de ces règles peu après la fin des trois années, et à engager une procédure pour réévaluer la situation afin de déterminer les mesures supplémentaires nécessaires ; et
– encouragé les fabricants d'aides auditives à étiqueter leurs produits de pré-personnalisation selon la norme ANSI.

Le Conseil a indiqué qu'il s'attend à ce que les fabricants d'appareils auditifs commencent à étiqueter les modèles d'appareils auditifs avec leurs cotes spécifiques conformément à la norme ANSI afin d'aider les consommateurs à combiner avec succès des combinés numériques sans fil avec des appareils auditifs. Si des progrès insuffisants sont réalisés par ces fabricants dans l'étiquetage des appareils auditifs, la Commission envisage d'examiner l'étendue de sa compétence sur les fabricants d'appareils auditifs afin de faciliter l'objectif d'atteindre la compatibilité des appareils auditifs pour les consommateurs.

De plus, le Conseil a encouragé les fabricants de combinés sans fil numériques et les fournisseurs de services à s'engager dans des efforts de sensibilisation pour éduquer le public sur l'utilisation des appareils auditifs avec les téléphones sans fil numériques et pour aider à identifier les téléphones conformes pour les consommateurs et les audiologistes. La Commission a également annoncé que, par l'intermédiaire du Consumer & Governmental Affairs Bureau, elle s'engagerait dans une vaste campagne de sensibilisation ciblée, en coordination avec la Food and Drug Administration, pour garantir que les personnes malentendantes soient informées des mesures prises dans le rapport et Commande et disponibilité des téléphones numériques sans fil compatibles avec les appareils auditifs. Ces efforts de sensibilisation coordonnés comprendront des fiches d'information et d'autres informations mises à disposition sur le site Web et le centre d'appels national de la FCC, une alerte aux consommateurs décrivant les exigences du présent arrêté et la diffusion d'informations sur l'accessibilité des téléphones sans fil numériques compatibles HAC dans les écoles, à la communauté médicale, et aux groupes et associations représentant les personnes malentendantes et les audiologistes.

– FCC –
Action de la Commission le 10 juillet 2003, par rapport et ordonnance (FCC 03-168). Le président Powell, les commissaires Abernathy, Copps, Martin et Adelstein, tandis que le président Powell, les commissaires Abernathy, Copps, Martin et Adelstein ont publié des déclarations distinctes.

Contacts du FCC Wireless Bureau : Mindy Littell au (202) 418-0789, e-mail à [email protected] ou Greg Guice au (202) 418-0095, e-mail [email protected]

Dossier WT : 01-209

Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement
Les dernières actualités
SeboTek est son premier exposant AAA

SeboTek est son premier exposant AAA SeboTek Hearing Systems a lancé son nouveau système auditif PAC (Post Auricular Canal) lors

Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
335, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Obtenez notre meilleur tarif pour vos appareils auditifs
Les prix les plus bas de Belgique garantie