Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

Décision historique du tribunal pour les Canadiens malentendants

Partagez l'Article
Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Décision historique du tribunal pour les Canadiens malentendants

« Il est fondamental pour une société inclusive que les personnes handicapées soient prises en compte lorsqu'elles interagissent avec les institutions gouvernementales. » – Le juge Richard Mosley

Ottawa (23 août 2006) – La Cour fédérale du Canada a rendu une décision historique ordonnant au gouvernement fédéral d'offrir des services professionnels d'interprétation gestuelle sur demande lorsqu'il fournit des services aux personnes sourdes ou atteintes d'une perte auditive.

Écrit par le juge Richard Mosley, la décision tire trois conclusions importantes :

  1. « Les services d'interprétation professionnelle en langue des signes doivent être fournis et payés par le gouvernement du Canada, sur demande, lorsqu'une personne sourde ou malentendante reçoit des services ou participe à des programmes administrés par le gouvernement du Canada et la nature de la communication entre le le gouvernement et la personne a besoin de ces services ;
  2. « Lorsque le gouvernement du Canada mène des consultations publiques ou privées avec des organisations non gouvernementales pour l'élaboration de politiques et de programmes dans lesquels les Canadiens sourds et malentendants ont des intérêts identifiables et que la nature des communications nécessite de tels services, les services d'interprétation visuelle doivent être fournis et payés par le gouvernement du Canada pour permettre la participation significative des organisations représentant les communautés sourdes et malentendantes;
  3. "Les requérants ont droit à leurs dépens selon le barème normal."

« Participants à part entière »

L'affaire a été déposée par l'Association des sourds du Canada (ACD) au nom de quatre individus James Roots, Gary Malkowski, Barbara Lagrange et Mary Lou Cassie.

Les avocats ont fait valoir devant le tribunal que les personnes s'étaient vu refuser les services d'interprètes en langue des signes pendant l'accès au processus d'élaboration des politiques. Ils ont également perdu des occasions de passer des contrats avec le gouvernement fédéral et n'ont pas pu participer à l'enquête sur la population active de Statistique Canada, a-t-on dit au tribunal.

« En tant que Canadiens, les personnes sourdes ont le droit de participer à part entière au processus démocratique et au fonctionnement du gouvernement », a écrit Mosley. « Il est fondamental pour une société inclusive que les personnes handicapées soient adaptées lorsqu'elles interagissent avec les institutions gouvernementales.

L'association, qui représente 300 000 personnes sourdes à travers le pays, a salué cette décision comme une avancée majeure.

"La Cour fédérale a déclaré sans équivoque que nous avons droit à un traitement égal", a déclaré la présidente de l'association Sheila Carlin. « Maintenant, nous voulons que tous les niveaux de gouvernement soient à la hauteur de cette vérité. » NUPGE

Plus d'information:

Association des Sourds du Canada c. Gouvernement du Canada – pdf decisions.fct-cf.gc.ca/en/2006/2006fc971/2006fc971.html

Tiré de www.nupge.ca/news_2006/n23au06a.htm

Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement
Les dernières actualités
Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Obtenez notre meilleur tarif pour vos appareils auditifs
Les prix les plus bas de Belgique garantie