Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

Qu’est-ce qu’un implant cochléaire ? Pour qui ? Pourquoi ?

Partagez l'Article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

Si les appareils auditifs sont la solution la plus couramment utilisée pour les personnes souffrant d’une perte auditive, certaines personnes sont mieux aidées par les implants cochléaires. Découvrez comment fonctionnent les implants cochléaires et si vous pouvez être concerné.

schéma d'une implantation cochléaire

Qu’est-ce qu’un implant cochléaire ?

Les implants cochléaires sont des dispositifs médicaux complexes qui fonctionnent différemment des appareils auditifs. Plutôt que d’amplifier le son – ce qui aide une personne ayant une capacité auditive résiduelle – l’implant cochléaire procure la sensation du son en stimulant directement le nerf auditif.
Les implants cochléaires ne guérissent pas la perte auditive et ne restaurent pas l’audition, mais ils permettent aux personnes gravement malentendantes ou sourdes de percevoir la sensation du son en contournant l’oreille interne endommagée.
Contrairement aux aides auditives, ils nécessitent une intervention chirurgicale.

Qui peu porter un implant cochléaire ?

Les informations suivantes sont des indications générales ; la pertinence de la candidature dépend également de nombreux autres facteurs. Pour déterminer si vous ou un de vos proches pourrait bénéficier d’un implant cochléaire, consultez votre audiologiste, votre médecin ORL ou votre audioprothésiste.

Enfant

Un enfant présentant une perte auditive dès l’âge de 12 mois peut bénéficier d’un implant cochléaire. Les experts recommandent une implantation aussi précoce que possible afin d’exposer les enfants aux sons pendant la période critique d’acquisition du langage. Après l’implantation, ils doivent suivre une thérapie orthophonique intense pour obtenir le meilleur résultat possible de l’appareil.

Les enfants sont considérés comme des candidats viables lorsqu’ils :

  • Présentent une perte auditive profonde dans les deux oreilles.
  • Ne tirent que peu ou pas de bénéfices de l’utilisation d’appareils auditifs.
  • Sont en bonne santé et que toute condition médicale ne compromet pas la chirurgie.
  • Comprennent (lorsqu’ils en sont capables), avec leurs parents, leur rôle dans l’utilisation réussie des implants cochléaires.
  • Ils bénéficient du soutien d’un programme éducatif qui met l’accent sur le développement des compétences auditives.

Adultes

Les adultes peuvent prétendre à une implantation cochléaire, qu’ils aient perdu leur audition avant ou après l’apprentissage du langage. Les adultes qui ont développé le langage avant de perdre l’audition (surdité postlinguale) ont généralement plus de succès avec les implants cochléaires que ceux qui n’ont pas développé le langage avant de perdre l’audition (surdité prélinguale). Les candidats adultes sont généralement éligibles pour un implant s’ils :

  • Ont une perte d’audition sévère ou profonde dans les deux oreilles.
  • Ne tirent que peu ou pas de bénéfices des appareils auditifs.
  • Ne présentent aucun problème médical qui pourrait les mettre en danger pendant l’opération.
  • Ils ont un fort désir de faire partie du monde de l’audition et de communiquer par l’écoute, la parole et la lecture labiale.

Qu’en est-il des personnes âgées ?

Oui, les adultes plus âgés peuvent tout à fait recevoir des implants cochléaires. En fait, l’âge moyen d’un receveur d’implant cochléaire est de 65 ans, mais même les personnes âgées de plus de 100 ans peuvent être candidates !

Comment fonctionnent les implants cochléaires ?

Un implant cochléaire fonctionne à l’aide de deux composants principaux : Une partie externe qui s’accroche sur l’oreille ou qui est portée hors de l’oreille (sur la tête), et une partie interne implantée chirurgicalement. Les deux composants sont couplés à l’aide d’un aimant puissant.

Externe

Le composant externe d’un implant cochléaire contient un microphone, un processeur vocal et un émetteur. Le microphone et le processeur vocal sont logés dans une petite unité qui, sur certains modèles, ressemble à une prothèse auditive derrière l’oreille. D’autres sont portés sur la tête. Un petit fil les relie généralement à l’émetteur, qui est placé au-dessus de la partie interne de l’appareil. Le microphone capte les sons acoustiques et les envoie au processeur vocal. Le processeur analyse et numérise le signal avant de l’envoyer à l’émetteur. L’émetteur code ensuite les signaux et les envoie au récepteur implanté via le couplage magnétique.

Interne

La partie interne d’un implant cochléaire comprend un récepteur, qui est situé sous la peau, sur l’os temporal, et un ou plusieurs réseaux d’électrodes. Le récepteur recueille les signaux de l’émetteur et les convertit en impulsions électriques. Il envoie ensuite les impulsions aux électrodes qui ont été insérées profondément dans l’oreille interne. Ces électrodes stimulent directement le nerf auditif dans une partie de la cochlée et le cerveau interprète alors ces signaux comme des sons.

Quelle est la procédure à suivre pour recevoir un implant ?

Pour déterminer si vous ou un de vos proches pouvez bénéficier d’un implant, vous devrez d’abord subir des tests audiologiques et psychologiques, un examen médical et des études d’imagerie. Vous pourrez également recevoir des conseils pour vous assurer que vous comprenez l’important suivi nécessaire après l’opération d’implantation, ainsi que ce à quoi vous devez vous attendre concernant les performances et les limites de l’appareil.

La chirurgie de l’implant cochléaire

Après cette étape, l’étape suivante est généralement la chirurgie d’implantation, qui se déroule sous anesthésie générale. Elle dure généralement entre deux et quatre heures et la plupart des personnes passent une nuit à l’hôpital. La personne ne sera pas encore capable d’entendre. Bien que les composants internes aient été placés, le site chirurgical doit guérir avant la mise en place du dispositif externe.

Mise en place du site

Environ quatre à six semaines après l’opération, le patient retourne au centre d’implantation cochléaire pour être équipé du dispositif externe. Lors de ce rendez-vous, l’audiologiste activera l’implant cochléaire et commencera le processus de cartographie du processeur en fonction des besoins spécifiques de la personne. Lorsque l’implant cochléaire est « activé », c’est la première fois que de nombreux enfants et adultes perçoivent un son. Qu’ils entendent pour la première fois la voix de leur conjoint, leur propre voix, celle d’un parent ou de l’audioprothésiste, il s’agit d’une étape émouvante et mémorable pour le patient ou le parent.

Mise au point

Ce premier rendez-vous sera suivi d’autres réglages et ajustements de la carte de l’implant cochléaire au fur et à mesure que le patient entame son nouveau voyage auditif. De nombreuses personnes ont besoin de plusieurs visites de suivi pendant quelques mois pour ajuster la cartographie des signaux aux électrodes, ainsi que pour aider la personne à s’habituer à son appareil. En particulier pour ceux qui n’ont jamais entendu de sons auparavant, un programme d’entraînement auditif est nécessaire pour aider le cerveau à apprendre à traiter la nouvelle stimulation auditive. Comme pour les prothèses auditives, les personnes devront prévoir des visites régulières chez leur audioprothésiste pour des ajustements occasionnels et des tests auditifs.

Remboursement des implants cochléaires en Belgique

Même si la Belgique a historiquement été un pionnier dans le remboursement des implants cochléaires, le seuil d’audition requis pour le remboursement (85 dB) a longtemps été l’un des plus stricts d’Europe. Cependant, les progrès technologiques permettent désormais d’utiliser les implantations cochléaires chez des patients présentant une perte auditive moins profonde, notamment en combinaison avec d’autres aides auditives ou avec une audition naturelle résiduelle. En conséquence, le volume de patients potentiels pour l’implantation cochléaire a évolué et les critères de remboursement ont été étendus en 2019, abaissant le niveau d’éligibilité à 70 dB pour les pertes auditives bilatérales et pour les pertes auditives bilatérales avec ossification imminente et neuropathie auditive. Toutefois, ce seuil n’a pas été abaissé pour l’oreille inférieure en cas de perte auditive asymétrique. Vous pourrez trouver plus d’information sur le remboursement santé des implants ici.

Risques des implants cochléaires

Comme pour toute intervention chirurgicale impliquant un dispositif médical implanté, il existe des risques. Selon la FDA, ils comprennent :

  • une lésion du nerf facial,
  • une infection,
  • des vertiges ou des acouphènes,
  • engourdissement,
  • des modifications du goût, et
  • de nombreux autres effets indésirables possibles énumérés ici.

Questions fréquentes concernant les implants cochléaires

Comment on entend avec un implant cochléaire ?

Il faut du temps et de l’entraînement pour apprendre à interpréter les signaux reçus d’un implant cochléaire. Après un an d’utilisation, la plupart des personnes porteuses d’un implant cochléaire font des progrès considérables en matière de compréhension de la parole.

Pourquoi l’implant cochléaire est efficace ?

L’implant cochléaire est efficace car il utilise un processeur sonore qui se place derrière l’oreille. Le processeur capte les signaux sonores et les envoie à un récepteur implanté sous la peau derrière l’oreille. Le récepteur envoie les signaux à des électrodes implantées dans l’oreille interne en forme de limaçon (cochlée). Ces signaux stimulent le nerf auditif, qui les dirige ensuite vers le cerveau. Le cerveau interprète ces signaux comme des sons, bien que ces sons ne soient pas identiques à ceux d’une audition normale.

Comment l’implant cochléaire permet de corriger la surdité ?

De nombreux cas de surdité sont dus à une défaillance de la cochlée. Cet organe, situé dans l’oreille interne, remplit un rôle essentiel dans l’audition. À l’intérieur, 16 000 cellules ciliées transforment les fréquences sonores en un signal électrique et l’envoient au cerveau. L’implant cochléaire permet de pallier ce disfonctionnement et de faire parvenir les informations sonores cryptées directement au nerf auditif.

Qui peut bénéficier d’un implant cochléaire ?

Généralement les adultes et les enfants peuvent porter un implant cochléaire, mais la tout dépend également de nombreux autres paramètres. Pour déterminer si vous ou un de vos proches pourrait profiter d’un implant cochléaire, vous pouvez consulter votre audiologiste, votre médecin ORL ou votre audioprothésiste.

Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement pendant 1 mois

Nos autres articles

Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
250, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Obtenez notre meilleur tarif pour vos appareils auditifs
Les prix les plus bas de Belgique garantie