Bruxelles :
125, Boulevard Anspach
1000 Bruxelles
Ixelles :
335, avenue Louise
1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur
4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Menu

Comment fonctionne un appareil auditif ?

nos aides auditives

Partagez l'Article

Share on facebook
Share on linkedin
Share on twitter
Share on email

En quelques années les appareils auditifs sont devenus des matériels médicaux de pointe  avec des algorithmes plus poussés pour traiter le signal et apporter un confort amélioré avec  des innovations pratiques, comme l’aide auditive rechargeable lithium-ion ou l’appareil  auditif « Made for iPhone ». 

Comment est constitué un appareil auditif ? 

constitution d'un appareil auditif
Schéma d’un appareil auditif
  • Les microphones :  

Se trouvant à l’extérieur de l’appareil auditif, les microphones sont capables de capter les  sons sous forme de vibrations. Ils les transforment ensuite en signaux numériques qui sont  par la suite traités par les microprocesseurs. Le rôle des microphones est central dans le  fonctionnement d’un appareil auditif. Par exemple, leur capacité directionnelle les aide à  identifier plus facilement la localisation d’un son ou encore de se focaliser sur la voix de son  interlocuteur. Les microphones peuvent capter toutes les données, qui sont alors traitées par  la puce numérique de l’appareil. En conclusion, sans microphone, pas d’aide auditive ! 

  • Le micro-processeur :  

Une prothèse auditive a pour pièce centrale le microprocesseur. À ce niveau, l’appareil  analyse le signal transformé par les microphones. À ce stade, l’appareil auditif effectue des  balances de gain pour que le malentendant qui le porte puisse entendre de manière  confortable. Différents traitements sont aussi utilisés pour favoriser la compréhension de la  parole. En voici certains exemples : une analyse en temps réel de ceux qui nous entourent,  une baisse des perceptions auditives, une émergence directionnelle de la voix, etc. Le processeur calcule les  nombreux niveaux de gains et seuils de réduction qui pourraient être traités par  l’amplificateur.  

  • L’amplificateur :  

L’amplificateur permet de monter le volume et de diminuer les tonalités en fonction du  traitement que calcule le processeur.  

  • L’écouteur :  

Le son est par la suite emmené jusqu’à l’oreille grâce au haut-parleur. Ce dernier répand le  son dans l’oreille par voie aérienne, passant par l’oreille externe, l’oreille moyenne, puis par  la cochlée pour terminer au cerveau sous forme de signaux nerveux via le nerf auditif. 

  • L’alimentation :  

L’appareil auditif s’accompagne d’une pile auditive ou d’une batterie rechargeable. Il est  recommandé de changer régulièrement les piles. Il existe bien sûr plusieurs catégories selon  les modèles d’appareils auditifs, leur taille et le niveau d’amplification maximal : 10, 13, 312,  675. Il ne faut pas oublier qu’une seule taille de pile est compatible avec un appareil auditif.  La plupart du temps, plus grand est l’appareil, plus il peut contenir une pile grande. Par  exemple, les piles 675 possèdent plus d’autonomie mais en contrepartie, elles prennent plus  de place et sont donc réservées aux appareils plus volumineux et plus énergivores du fait de  leur amplification.  

Comment fonctionne un appareil auditif ? 

Les appareils auditifs numériques sont plus qu’une correction auditive : Les aides auditives numériques sont particulièrement technologiques. En effet, ce sont de  véritables appareils intelligents, qui ont la capacité de s’adapter à vos préférences et votre  environnement. Nous sommes désormais très loin de l’image désuète des premières  sonotones analogiques.  

Le principe est simple : amplifier et réduire des fréquences pour gagner en audition et faciliter la  compréhension, notamment dans les lieux bruyants. Afin d’y parvenir, la plupart des concepteurs  proposent des technologies semblables. Ci-dessous, vous trouverez les fonctionnalités des  appareils auditifs les plus répandues et utiles à la compréhension. 

  • Communication binaurale :  

Elle consiste à la synchronisation constante de 2 aides auditives d’un appareillage bilatéral.  Avec cette connexion, les appareils auditifs échangent des informations sur leur  environnement pour permettre de faciliter la localisation des sons, l’émergence de la parole  dans les lieux bruyants et plus généralement, simuler le comportement naturel des oreilles pour  redonner fidèlement le paysage sonore. Les appareils auditifs invisibles ne possèdent pas  cette technologie car ils ne possèdent pas plusieurs microphone, contrairement au micro contour d’oreille. Le réseau de microphone d’un micro contour d’oreille a la capacité de  calculer les différences interauralles entre les sonorités et la parole, par exemple pour améliorer la  compréhension ou bien de distance des sonies par rapport au microphone pour faciliter la  localisation des sons dans l’espace.  

  • Émergence directionnelle de la parole :  

Les nouveaux appareils auditifs ont la capacité, grâce à des systèmes sophistiqués de  microphones directionnels, de faire remonter la parole dans les endroits bruyants de manière à améliorer  la compréhension. Cette technologie est désormais incontournable pour une meilleure  compréhension de vos interlocuteurs, surtout dans le bruit.  

  • Réduction du bruit en temps réel :  

Les réducteurs de tonalité ont une place essentielle dans les éléments d’un appareil auditif. Ils  ont pour objectif de faciliter la compréhension de la parole en baissant les sons parasites. Les  plus récents sont capables de s’adapter en temps réel à l’environnement sonore et de  faciliter l’émergence des voix dans les lieux bruyants. Les plus grands appareils auditifs haut de gamme  intègrent les réducteurs de bruit les plus efficaces. 

  • Anti larsen :  

L’anti larsen permet de résoudre les problèmes les plus récurrents que vous rencontrerez  avec les aides auditives. Certaines marques comme Starkey et Resound se démarquent du lot  concernant leur technologie anti larsen. 

  • Compression fréquentielle : 

La transposition fréquentielle où la compression fréquentielle est une technique permettant  de déplacer des fréquences inaudibles par le patient dans une plage fréquentielle plus basse  afin de la rendre audible pour le patient. 

  • Connectivité Bluetooth avec téléphone et accessoires :  

Une grande partie des appareils auditifs modernes sont équipées de la fonction sans fil. Ces  prothèses auditives à la pointe de la technologie ont donc la capacité d’être associées à votre  téléphone ou à des accessoires comme, par exemple, la télécommande. Vous pouvez profiter  de ces innovations chez nous, aux prix les plus bas. 

  • Une audition personnalisée :  

La nouvelle génération d’appareils auditifs offre à votre audioprothésiste la possibilité de  personnaliser les réglages pour répondre aux attentes spécifiques de chaque utilisateur.  Chacun des patients peut s’en aller aujourd’hui avec un appareil auditif réglé avec grands  soins, qui est adapté à ses préférences et ses habitudes. La plus répandue de ces techniques  est de paramétrer des programmes d’écoute personnalisés en fonction des préférences des  patients. Si l’on prend l’exemple des amateurs de musique, il est tout à fait possible de créer  un programme particulier pour l’écoute ou la pratique musicale. Certains appareils modernes  s’adaptent à l’environnement du patient. Certains permettent même une fonction  d’apprentissage. 

Pourquoi les aides auditives peuvent rendre les sons plus puissant ?


Une perte auditive signifie plus que simplement entendre moins bien. Cela signifie également des difficultés de compréhension. Les fréquences diffèrent par leur tonalité, certains étant plus stridents, d’autres plus bourdonnants. Certaines fréquences sont généralement perçus comme désagréables, voire douloureux. Dans ce cas, “augmenter le volume” n’est pas le bon moyen d’aider les gens à mieux entendre à nouveau.

  • Déterminer le bon volume

    La technologie d’amplification des signaux sonores est essentielle. Les personnes malentendantes ne peuvent entendre les sons qu’à partir d’un certain volume, ce qui signifie que ces sons doivent être plus forts que pour les personnes ayant une bonne audition. Cependant, si tout devait être plus fort, un bruit tel qu’une sirène de police serait absolument insupportable. C’est pourquoi le réglage des appareils auditifs permet de déterminer le seuil d’inconfort du porteur de l’appareil. Ce seuil représente le niveau sonore au-delà duquel les sons sont perçus comme désagréables. Pour la plupart des personnes ayant une audition normale, cette valeur se situe autour de 100 décibels (dB), bien que les valeurs varient selon les individus.
  • Bruit de fond et plages de fréquences exactes

    En plus du volume général, une aide auditive doit amplifier les fréquences spécifiques que l’utilisateur n’entend plus très bien. Les appareils auditifs numériques, qui sont aujourd’hui à la pointe de la technologie, sont capables de compenser de manière précise et ciblée la perte auditive dans différentes plages de fréquences.
    Le véritable défi – tant pour la technologie que pour l’homme – consiste à filtrer le bruit de fond. Lors de conversations dans des restaurants très fréquentés, par exemple, même les personnes ayant une audition normale doivent recourir à des mécanismes de traitement très complexes pour distinguer la voix d’un ami. Les technologies modernes d’aide auditive comportent des fonctions spéciales qui améliorent considérablement la compréhension de la parole dans ces situations difficiles.
    Afin de faire face aux situations difficiles, les appareils modernes disposent également de divers programmes auditifs pour différents contextes auditifs, comme les restaurants ou l’écoute de la musique. Les appareils auditifs disposent également de plusieurs canaux de fréquence, ce qui permet d’adapter l’amplification sonore de manière individuelle aux besoins de l’utilisateur. Les bruits de fond et les sifflements de retour désagréables peuvent également être supprimés.
Besoin d'un conseil ?

Nos audioprothésistes sont là pour vous aider. Laissez votre numéro et nous vous rappelons gratuitement.

Testez un appareil auditif gratuitement pendant 1 mois

Nos autres articles

nos aides auditives

Comment fonctionne un appareil auditif ?

En quelques années les appareils auditifs sont devenus des matériels médicaux de pointe avec des algorithmes plus poussés pour traiter le signal et apporter un confort amélioré avec des innovations pratiques, comme l’aide auditive rechargeable lithium-ion ou l’appareil auditif « Made for iPhone ».

Appareil auditif fonctionnement et technologie

Appareil auditif : fonctionnement et technologie

Pour vous aider à retrouver votre plaisir auditif, La Maison de l’Appareil Auditif vous propose différentes aides auditives. Quels que soient leur niveau de performance

Bruxelles :
125, Boulevard Anspach 1000 Bruxelles
Ixelles :
335, avenue Louise 1050 Ixelles
Liège :
55, Rue d’Amercoeur 4020 Liege
Charleroi :
4ème étage, 19/21, Avenue de Waterloo 6000 Charleroi
Obtenez notre meilleur tarif pour vos appareils auditifs
Les prix les plus bas de Belgique garantie